Actu'Vidéo

Fibre optique: De nouvelles boucles en vue

fibre-optique-cameroun-CAN

A l’image des routes périphériques, la boucle optique urbaine est une autoroute numérique faite de fibres optiques qui passe par les principaux quartiers d’une ville et qui permet de transporter à une vitesse très élevée, les données des télécommunications et de l’informatique (téléphones, Internet, données d’entreprises, vidéo, etc.).

Le délai pour la soumission des candidatures est fixée au 8 octobre prochain. En effet, selon des responsables du ministère des Postes et Télécommunication (Minpostel), « les procédures de passation de marché sont en cours et le délai d’exécution est placé d’ici la fin d’année.» Les boucles otiques qui y seront installées vont permettre d’étendre le réseau de 49,423 km à Maroua, 35,20km à Limbé et 29,186 km à Buea. « Cette configuration en boucle a été choisie pour qu’en cas de coupure en un point, on puisse toujours desservir les abonnés à partir des autres points de notre réseau. Ou tout simplement, en allant dans le sens inverse de la boucle. Avec la boucle, le réseau pourra aller dans un sens comme dans l’autre », explique Albert Kamga, inspecteur chargé des questions techniques au Minpostel. De plus, des bretelles placées en différents points de la boucle vont constituer d’autres voies de contournement en cas de rupture de l’alimentation en un point. En gros, « la boucle optique va permettre un meilleur trafic », déclare Albert Kamga avant d’affirmer : « La fibre optique est aujourd’hui ce qu’il y a de mieux comme support de transmission. Elle permet de transporter la plus grande capacité de données en un temps minime. Elle induit une meilleure qualité de service, un plus haut débit. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En 2011, lors du lancement officiel du projet de réalisation de la boucle optique urbaine de la ville de Douala, le Minpostel, Jean-Pierre Biyiti Bi Essam, présentait les opportunités qu’offre la boucle optique au Cameroun : « Le déploiement de cette infrastructure va faciliter l’accès aux services et applications haut débit et va accélérer l’avènement des services et applications nouveaux par les opérateurs, les fournisseurs et exploitants de services ». Et d’ajouter que: « Le Cameroun (…) aura fait un grand pas vers la société de l’information grâce à la mise en œuvre d’une administration électronique, de la monétique grand public, de la télémédecine, de l’enseignement à distance, du commerce électronique, de l’emploi en ligne… » Un programme de construction des boucles optiques urbaines dans les 10 chefs lieux de régions a donc été initié. Des études sont actuellement en cours pour la réalisation des boucles optiques urbaines des villes d’Ebolowa, Bafoussam, Bamenda, Garoua, Ngaoundéré. Et la boucle sera bouclée.


© Marilyne NGAMBO TCHOFO | Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top