Features

Fêtes fin d’année : 485 Ml. de FCFA pour décorer Douala et Yaounde

work-douala-Cameroun

Le décorateur de la capitale politique, qui a aussi été recruté pour Douala, juge ce budget insuffisant pour bien embellir les deux villes.

A l’approche des fêtes de fin d’année 2014, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala (CUD), ne lésine sur aucun moyen pour rendre plus scintillante la ville dont il a la charge. « Nous devons penser à rendre notre ville aussi belle que ce qui est fait ailleurs. C’est pour cela que le budget a été revu à la hausse pour la décoration de la ville. Pour cette année, ce budget a été, je dirai, quatriplé, le conseil municipal a voulu qu’il s’élève à 185.003.186 de FCFA. C’est un budget qui s’élevait à 30 millions l’année dernière, il a été revu à la hausse pour que la ville soit plus belle pendant les fêtes », explique le délégué du gouvernement auprès de la CUD.

Douala-grève des syndicats

Douala Fêtes de fin d’année

Qui avoue s’inspirer de ce qui se fait à Yaoundé. «Lorsque vous arrivez à Yaoundé pendant ces moments, c’est plus beau, il faudrait que nous donnions les mêmes joies aux habitants de Douala », ajoute Fritz Ntonè Ntonè. Et du coup, le décorateur de la capitale politique a été contacté. Ses équipes sont à pied d’oeuvre depuis juin 2014. L’installation des luminaires devrait prendre fin le 15 décembre.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le décorateur des deux villes minimise l’enveloppe mise à sa disposition pour embellir la ville de Douala. « 185 millions pour décorer Douala, mon Dieu! C’est largement insuffisant. Nous allons faire quelque chose de joli. En principe, c’est un budget de 400 ou 700 millions qui ferait une bonne affaire, c’est ce qu’il faut pour faire quelque chose de bien. Néanmoins, j’ai appris que le budget a été revu à la hausse pour le cas de Douala, on va se battre avec ce que nous aurons », déclare Alain Martin, le Français en charge de cette prestation depuis plus de trois ans à Yaoundé.

Pour lui, chaque année, la communauté urbaine de Yaoundé débourse un peu plus d’argent pour l’illumination de la ville. « À Yaoundé, l’année dernière, 300 millions avaient servi à décorer la ville et cette année, c’est le même montant disponible pour ce job et là-bas, nous décorons avec attention le boulevard du 20 mai, le bois Sainte Anastasie, le carrefour de la poste centrale, l’axe de la présidence à Bastos, et tout ce quartier d’ailleurs, entre autres.

Mais à Douala, puisqu’il y a peu d’argent, nous allons décorer juste 24 sites », Clarifie Alain Martin, par ailleurs directeur du Sifob, l’entreprise en charge de la décoration de Douala et Yaoundé. Si le prix de la décoration de Douala et Yaoundé semble élevé, c’est parce que, expliquet- on, les matériaux importés coûtent cher. « Nous pensons qu’il est urgent de commencer à former les nationaux, cela pourrait réduire les coûts. Mais pour l’instant, nous mettons beaucoup d’argent pour avoir beaucoup d’éclat. Tout ça, juste pour l’amour des yeux et la magie de Noël », lâche le directeur de Sifob.
[via]

Populaires cette semaine

To Top