Entre partage de l’héritage culturel du peuple bamoun et foire exposition réservée aux entreprises, le nguon a surtout été l’occasion pour les organisateurs de valoriser le patrimoine touristique du Cameroun. Du 04 au 11 décembre dernier, la ville de Foumbot  au Cameroun a vibré au rythme de la 546ème édition du festival dénommé “nguon”, la plus grande manifestation culturelle du peuple bamoun. Pour les nombreuses personnalités qui ont fait le déplacement pour assister à cette grande fête culturelle, le nguon a été un grand moment de célébration et de partage. Plusieurs activités ont accompagné cette énième édition placée sous le thème de la paix et de l’unité. Au-delà de la foire exposition qui a connu une grande mobilisation, il y a également eu de nombreuses activités autour de l’héritage culturel de ce peuple de la région de l’Ouest. Parmi ces activités majeures, il y a eu le défilé des sociétés secrètes (groupements issus de la dynastie au pouvoir), le parcours de l’histoire du peuple bamoun, et en prime, l’élection miss nguon qui consacrait la plus belle femme originaire de cette ethnie. Trois journées de célébration avec à la clé un déjeuner offert au palais royal par sa majesté Mbouombouo Njoya. Placé sous le parrainage du président de la république représenté à l’événement par le ministre de la culture, le professeur Narcisse Mouelle Kombi, le nguon a mobilisé du beau monde. On a pu notamment remarquer la présence de l’ancien footballeur Albert Roger Milla aux côtés de certains membres du gouvernement. Plusieurs ambassadeurs présents à la clôture de ce festival international, ont tenu à saluer la bonne organisation de ce qu’ils ont qualifié d’ “événement majeur pour le pays”. Plusieurs acteurs touristiques ont également fait le déplacement pour vivre et toucher du doigt les réalités de ce  rendez-vous du donner et du recevoir. Organisé par le Dr Fatimatou Poumie, le nguon fait partie de ces évènements culturels qui font la fierté du Cameroun. Entre foires et salons qui inondent le paysage évènementiel du pays, le nguon a surtout réussi à se positionner comme un grand moment de célébration traditionnelle et de communion des peuples. Source