Features

Fecafoot : Tombi confie les Assurances à Essomba Eyenga

L’ancien président du Tonnerre Kalara Club de Yaoundé est ainsi récompensé pour son retournement de veste, lui qui vilipendait encore il n’y a pas très longtemps l’ancien Secrétaire général de la Fédération camerounaise de football. Le partage du gâteau est plus que jamais à l’ordre du jour au siège de la Fédération camerounaise de football à Tsinga. Tombi A Roko Sidiki pris dans l’étau des compromissions est obligé de trouver à manger à ceux-là qui le vilipendaient hier avec beaucoup de véhémence et qui ont rejoint sans vergogne son camp à la faveur du consensus initié à l’immeuble étoile.

Parmi les rares rentrées financières de la Fecafoot figure en bonne place l’assurance des footballeurs. En effet, chaque club qui souhaite prendre part aux différents championnats organisés par la Fecafoot doit obligatoirement débourser une somme pour l’assurance de chacun de ses joueurs. A peine arrivé à la tête de la Fecafoot, Tombi A Roko a revu considérablement à la hausse les frais d’assurance. Ainsi au lieu de 2000 FCFA par joueur, c’est désormais 5000 FCFA que les présidents de clubs déboursent pour « assurer » chacun de leurs joueurs.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Quand on sait que tout ceci s’étend dans les 58 départements que compte notre pays, on comprend aisément qu’il s’agit d’une affaire de gros sous et la gestion de ce pactole n’est pas confiée à n’importe qui, d’autant plus que cet argent ne sert pas à assurer les joueurs mais plutôt à assurer la bonne santé du porte-monnaie des responsables de la Fecafoot. L’ancien président du Tonnerre Kalara Club de Yaoundé est celui qui va gérer cette manne. Son rôle sera de chercher une compagnie d’assurance avec qui la Fecafoot va faire affaire afin de mieux distraire cet argent déboursé par les pauvres présidents de clubs qui se battent au quotidien pour encadrer la jeunesse. Fini donc le temps ou Essomba Eyenga vilipendait Tombi A Roko. « Mon employé ne sera jamais mon patron. D’ailleurs son contrat a expiré et il n’avait d’ailleurs pas été recruté comme secrétaire général de la Fecafoot selon les règles de l’art. Nous avons trouvé son dossier de recrutement et il est totalement vide même pas le moindre diplôme, uniquement son acte de naissance », disait encore très récemment l’homme au nœud papillon.
L’un des nouveaux sous-fifres de Tombi A Roko a donc sa part du gâteau et désormais ne tarit plus d’éloges à l’endroit de celui qu’il qualifiait hier d’« illettré » et d’«incompétent ». Lors de la première journée du championnat de D3 dans le département du Mfoundi il y a une semaine, un joueur du club Racine Pro a eu une double fracture tibia-péroné. Les dirigeants de ce club se sont pourtant acquittés des frais de licence et d’assurance mais à ce jour ils sont obligés de soigner leur jeune joueur. On comprend donc pourquoi Tombi A Roko Sidiki et sa bande s’accrochent à la tête de la Fecafoot, malgré tous les procès qu’ils perdent.

Sources : Mboafootball

Populaires cette semaine

To Top