Features

Fécafoot : Tombi à Roko bientôt en congé

Tombi-A-Roko-Sidiki-Fecafoot-Fifa

Le Secrétaire général de l’instance devrait momentanément quitter son poste, dès adoption des textes par la prochaine Assemblée générale. Joseph Owona a peut-être trouvé un moyen de se «dédouaner» auprès de tous ces acteurs du football camerounais, qui l’ont toujours accusé d’être de «connivence» avec Tombi à Roko, le candidat le plus contesté de la dernière élection annulée de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot).

Si l’on a appris en effet il y a près d’un mois que le président du Comité de normalisation préparait une mise en «congé administratif» au secrétaire général de la Fédération, l’information est désormais officielle : Tombi à Roko quittera momentanément son poste à la Fécafoot, dès adoption des Statuts par la prochaine Assemblée générale. Probablement d’ici au mois de juin prochain.

La mise en congé administratif de Tombi à Roko fait partie des amendements apportés aux textes actuels de la Fécafoot. Notamment l’article 5 alinéa 8 du projet de Code électoral de la Fécafoot. Et si la première dispose que : «durant le processus électoral, un Secrétariat technique indépendant en charge des élections est mis en place», la seconde quant à elle prévoit qu’à l’avenir : «le Secrétaire général en poste, qui aspire à être candidat à la présidence de la Fécafoot devra démissionner six (06) mois avant le lancement du processus électoral». Or pour le cas de l’élection à la présidence de la Fécafoot prévue le 25 septembre prochain, une troisième disposition, transitoire, dite «particulière», a été proposée.

Elle prévoit que la Commission électorale va mettre «d’office en congé administratif le Secrétaire général, candidat dès adoption des Statuts». D’autant plus qu’il devient impossible de pouvoir tenir le délai de six mois prévu dans les textes à adopter.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une victoire de Joseph Antoine Bell ?

Des dispositions entérinées par Joseph Owona. «Le Comité de normalisation valide les propositions de révision de certains articles des projets de Statuts et du Code électoral de la Fécafoot, issues des récentes concertations entre la Fécafoot, le Gouvernement et les représentants des différentes tendances impliquées dans le processus électoral de la Fécafoot», a indiqué le patron de la normalisation, dans un communiqué signé le 16 avril dernier. L’idée de mettre Tombi à Roko en congé administratif a été discutée le 24 février dernier, lors d’une concertation dans les services du Premier ministre Philémon Yang, avec Joseph Owona, Joseph Antoine Bell, Alioum Alhadji et des représentants du Ministère des Sports et de l’éducation physique. La Nouvelle Expression a appris qu’il avait été demandé au patron de la normalisation, sous la pression de Joseph Antoine Bell, de démettre Tombi à Roko de ses fonctions de secrétaire général de la Fécafoot.

Mais l’ancien ministre des Sports avait réussi à convaincre l’auditoire en martelant qu’il n’a pas le pouvoir d’accéder à leur demande. Mais le camp Tombi à Roko qui constitue la majeure partie de la prochaine Assemblée générale (celle de 2009, Ndlr.), acceptera-t-il cette mesure au moment de l’adoption des textes ? Rien n’est sûr. Toujours est-il que dans ce camp, on a tout de même salué l’initiative gouvernementale de ramener les différentes tendances à la table de négociation, au moment où Abdouraman Hamadou et Antoine De Padoue Essomba ne jurent que par la voie judiciaire.

 Arthur Wandji

Populaires cette semaine

To Top