Features

Fecafoot: Joseph Owona prescrit la bonne gouvernance au nouvel exécutif

fifa_fecafoot_Comité-de-Normalisation_joseph_owona_retombées-Lions-Lionnes-Indomptables

La cérémonie de passation de pouvoir a eu lieu ce mercredi 30 septembre 2015 au siège de la Fecafoot à Tsigna, Yaoundé. Le Comité de Normalisation de la Fédération Camerounaise de football, après 26 mois de service à la tête de l’instance faitière du football national a cédé place ce mercredi 30 septembre 2015 au nouvel exécutif élu lundi.

En se retirant avec sa bande, Joseph Owona, le président de cette institution a appelé Tombi A Roko Sidiki, le président élu lundi et son équipe à rester « des hommes de bonne gouvernance ». Il s’agit, selon le professeur agrégé de Droit, d’une condition indispensable pour la bonne marche de la Nouvelle Fecafoot.« Le défi est de votre côté. Un seul mot : osez ! » A lancé l’ancien Ministre de la Jeunesse et des Sports.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Joseph Owona se targue d’avoir, avec ses collaborateurs,  accompli une « tâche ingrate », mais « grandiose ». « Voilà la Fécafoot nouvelle. Elle doit aller comme le Cameroun le 31 décembre 1959. Que l’avenir de la Fécafoot soit semblable à celui du Cameroun. » A-t-il souhaité. Au cours de cette cérémonie de passation de pouvoir, le désormais ex patron de la Fecafoot a également remercié le président de la République, le Premier Ministre, Sepp Blatter, président de la FIFA et Issa Hayatou, président de la CAF pour le soutien qu’ils auront apporté à son équipe durant ce mandat.
« Je ne peux pas partir  sans remercier, en premier, le Chef de l’Etat Paul Biya qui nous a soutenus, qui a permis que la gestion des équipes nationales appartienne à la Fécafoot. C’est un grand acquis. Ainsi, la Fédération du Cameroun sera comme toutes les autres Fédérations.  Je ne peux pas me permettre d’oublier le premier ministre, monsieur Yang Philémon pour le remercier parce qu’il a toujours répondu à nos sollicitations. Je me tourne maintenant vers mes collègues du Comité de normalisation : leur tâche a été ingrate, mais elle a été grandiose. Une tâche qui restera même quand on ne sera plus là. Nous avons collaboré avec un secrétariat technique compétent, fait de haute expertise. Je leur dis merci parce qu’ils nous ont permis de rendre la procédure électorale transparente. Moi qui n’ai jamais été l’ami de la FIFA, pas même de monsieur Sepp Blatter, je lui dis merci parce qu’elle a toujours été ouverte à nos sollicitations. Et je n’oublie pas la CAF de notre frère Issa Hayatou qui a toujours entendu nos supplications », a-t-il indiqué.
Tombi A Roko a donc officiellement pris le pouvoir, en espérant que les résultats des différents recours introduits  au Tribunal arbitral du sport (TAS) et à la Chambre de Conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et Sportif du Cameroun par le Sieur Abdouraman Hamadou Baba ne viendront pas tout bouleverser.

Populaires cette semaine

To Top