Features

Faits Divers : son sexe disparaît après une salutation

Ebolowa-sexe-Cameroun

La nouvelle a fini de faire le tour d’Ebolowa où se sont produits les faits. Inédit, le fait qui a eu pour théâtre Ebolowa,Chef-lieu de la région du Sud, Chef-lieu du Département de la MVILA au Cameroun.

«petit sexe ressemblant à celui d’un nourrisson»

Et les témoignages des populations locales recueillis ici et là ne nous ont pas démenti. Mvondo, conducteur de moto taxi y a vécu le 20 novembre dernier des moments difficiles quand un inconnu de la ville lui a serré la main en guise de salutation. En effet,  depuis cet échange de poignets de mains, Mvondo ne voit qu’un «petit sexe ressemblant à celui d’un nourrisson» dit-il Après une remplie journée de labeur, Mvondo s’apprêtait à se rendre chez lui quand il fut interpellé par un client au quartier Ngalan. Mais, avant de pendre ce client âgé, ce vieux s’est présenté devant lui et lui a tendu la main. Sans se soucier de ce qui se produira plus tard, il répondit à son geste usuel de courtoisie.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ce qu’il regrettera, car arrivé à Abang, il constatera du vide dans ses sous vêtements et les dégâts quasi irréparables dans son anatomie. Et pour cause. Son pantalon contenait un sexe différent de celui qui y était naguère. Et c’était parti pour des moments les plus difficiles de sa vie. Depuis cette mésaventure, il ne cesse de consulter les marabouts de la ville, sans que rien ne change. Voulant coûte que coûte retrouver son «sexe»,  il fait le tour des villages, à l’exemple Nko’ovos II et Bilon. Mais les médicaments n’ont encore rien donné. Aussi, à Ebolowa, l’information suscite inquiétude et installe un climat de panique qui commence à virer à la paranoïa. les populations de la Mvila affichent depuis lors une peur envers les personnes âgées mais jusqu’à quand? Mvondo quand à lui se retrouve désormais seul chez lui. Son épouse l’ayant abandonné pour « insuffisance conjugale » dit-on de ce côté.

Est-ce le retour des rétrécisseurs de sexe ? Tout porte à le croire après la mésaventure de Mvondo. L’affaire qui est porté devant la police locale ne suscite pas d’engouement de la part de nos forces de l’ordre. Une question qui taraude l’esprit des Ebolovois : Est ce que notre jurisprudence a t-elle prévu cette histoire de rétrécissement de sexe ? Pas du tout affirment les patriciens du droit.

Cela peut être tout simplement un phénomène d’ordre psychologique disent les autres.En attendant, Mvondo continue à trainer un pantalon quasiment vide…. mais jusqu’à quand?

Yolande Tankeu

Populaires cette semaine

To Top