Features

Explosions dans l’Extrême-Nord, deux kamikazes abattus par l’armée

Terroristes-boko_haram_tchad_attentat-soldats

De fortes explosions ont secoué tôt lundi matin la ville de Kolofata dans la région de l’Extrême-Nord au Cameroun, des actes terroristes perpétrés par des adeptes présumés de Boko Haram dont deux ont été abattus, a révélé une source sécuritaire. Un jeune homme s’est fait exploser aux environs de 05H30 (04H30 GMT) près de la chefferie de cette localité proche de la frontière nigériane, sans faire de victime en dehors de lui-même, rapporte cette source.

« Un autre kamikaze a été repéré et abattu par un soldat du BIR [Bataillon d’intervention rapide, force spéciale de l’armée]. Une petite fille a aussi été tuée et sa charge récupérée. Trois autres terroristes ont pris la fuite et sont recherchés à travers la ville. Il n’y a aucune victime parmi la population et les forces de défense et de sécurité pour l’instant », a précisé la source.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans cette zone déjà, un kamikaze a causé vendredi matin neuf morts y compris lui-même et vingt-deux blessés, selon un bilan fourni par l’armée. Un autre a réussi à s’enfuir après avoir échappé à un membre du comité de vigilance, un des groupes d’autodéfense communautaire institués sous l’instigation des autorités pour aider à lutter contre les attaques de Boko Haram dans l’Extrême-Nord. Depuis juillet, les attentats-suicides se multiplient dans cette partie du territoire camerounais, aggravant l’insécurité causée par les violences faites de tueries de masse, d’enlèvements et d’attaques à l’arme lourde de la part de la secte islamiste nigériane depuis 2013.

© Source : Xinhua

Populaires cette semaine

To Top