Features

Exclusion des responsables de l’ADDEC de leurs établissements

l’ADDEC-UNIVERSITÉ

L’ADDEC organise une conférence de  presse sur le sujet de l’exclusion des responsables de l’ADDEC de leurs différents établissements.

L’Association pour la Défense des Droits des Etudiants du Cameroun (ADDEC) informe la communauté estudiantine, la presse nationale et internationale, qu’elle tiendra une conférence de presse ce mardi 7 octobre 2014 à 10 heures à son siège sis derrière l’autoécole française près de la cité universitaire de l’Université de Yaoundé 1. Cette conférence portera sur l’exclusion dont sont victimes le Président et le Secrétaire général  de l’ADDEC de leurs différents établissements.

l’ADDEC

l’ADDEC

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En effet, les camarades BATOUM Thierry, étudiant à l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé 1 et Président du Conseil Exécutif National de l’ADDEC, et TCHALEU Barthélémy, étudiant à l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé 1 et Secrétaire général, ont fait l’objet chacun d’une exclusion temporaire de deux années académiques de leurs établissements respectifs. C’est le 23 septembre 2014, que le camarade BATOUM Thierry a pris connaissance de cette exclusion qui date du 03 septembre 2014. Celui-ci est accusé de « fraude à l’examen de fin de premier semestre de l’année académique 2013/2014, incitation à la désobéissance, actes contraires à l’éthique universitaire. ». Tandis que le camarade TCHALEU Barthélémy a été informellement tenu informé le 18 septembre 2014 de cet acte pris le 25 août 2014. Celui-ci est accusé de « non-respect des autorités administrative, affichage et distribution des tracts, et campagne d’incitation à la désobéissance, tous actes susceptibles de compromettre le bon fonctionnement de l’Institution. ».

Face à ces décisions iniques fondées sur des motifs fallacieux, pris en violation de la loi sur la liberté d’association, les camarades arbitrairement exclus ont introduit, chacun, auprès du Ministre de l’enseignement supérieur, un recours gracieux, préalable à un contentieux devant le juge administratif.

 Cette conférence de presse seradès lors l’occasion d’exposer le contexte délétère dans lequel interviennent ces exclusions, tout enrevenant sur les causes qui ont motivés de tels actes ignominieux de la part du Ministre et de faire part des actions entreprises par l’ADDEC pour mettre un terme à une telle injustice.

Le Secrétaire à la communication

NGAHA William (ADDEC) | Correspondance

Populaires cette semaine

To Top