Features

Examens officiels : Comment gérer les cas litigieux comme l’absence de nom sur les listes ?

Examens-officiels-baccalauréat-Cameroun

Ornella M. est candidate à l’examen du baccalauréat A4 espagnol. Ce dimanche 31 mai 2015, elle s’est rendue au lycée d’Efoulan, le sous-centre d’examen où elle va passer les épreuves. Elle souhaitait s’assurer que son nom est bel et bien sur la liste des candidats mais aussi voir la salle dans laquelle elle va composer. Chose faite, l’adolescente est rassurée.

« Depuis que je compose, c’est comme ça que je procède, c’est d’ailleurs ce qui est recommandé, venir la veille de l’examen voir dans quelle salle on va composer, mais aussi s’assurer que son nom est sur la liste », explique Ornella.

C’est que la jeune fille n’a pas voulu faire face à une surprise désagréable le jour-j. Son récépissé et sa carte d’élève sont également rangés en lieu sûr, «Ce soir, 31mai, [Ndlr. Hier] je vais les sortir de l’armoire de ma chambre pour les déposer sur la table au salon, de telle manière que demain [Ndlr. Aujourd’hui] je ne puisse pas les oublier», prévoit Ornella M.

En cas d’oubli des pièces exigibles ou d’omission du nom du candidat sur la liste, les encadreurs rassurent. Il n y a pas de raison de paniquer. «Pour ce qui est des examens de l’Office du baccalauréat du Cameroun (Obc), on admet les candidats en salle, on contacte l’Obc où un responsable va nous donner la conduite à tenir », renseigne Jeannette Tega, directrice du Cetic de Ngoa-Ekellé. Pour cette enseignante, pas question de renvoyer le candidat. « Il faut accorder à l’enfant le bénéfice du doute, puisqu’il y a toujours un moyen de vérifier. Il faut laisser le candidat composer parce que si vous le renvoyez à la maison et qu’il s’avère plus tard que c’est l’Obc qui a omis son nom sur la liste, vous ne pourrez jamais le rattraper », explique un enseignant.

Suivi

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les candidats qui se trouvent dans cette situation sont généralement admis dans une salle qu’on nomme la salle des cas litigieux. Bien qu’y composant, les candidats ont droit au même suivi que leurs camarades. Tout comme leurs copies. « Les dispositions prises sont telles que le candidat ne se rend compte de rien. Il compose normalement comme ses autres camarades. Pendant ce temps, s’il s’agit d’un cas d’omission du nom sur la liste, le dossier est transmis à l’Obc pour rectification.», éclaircit un responsable d’établissement. Tous les candidats, cas litigieux ou non, ont donc finalement toutes les chances de réussir. «Lors du concours d’entrée en sixième, nous avions eu des candidats dont les noms ne se trouvaient pas sur la liste. Ces enfants ont composé et sur une dizaine qu’ils étaient cinq ont été admis au concours d’entrée en première année », témoigne Jeannette Tega.

Adrienne M., parent d’élève se souvient que sa fille s’était retrouvée dans la même situation alors même qu’elle passait son Brevet de fin de premier cycle (Bepc). « Elle n’avait pas été très brillante durant toute l’année scolaire, même au Bepc blanc elle avait très mal travaillé, on se disait que tout était perdu mais quand on nous a annoncé son succès on s’est dit que le fait qu’elle ait été un peu secouée le jour de l’examen en ne voyant pas son nom sur la liste a eu un effet productif pour la suite», se rappelle-t-elle.

S’agissant des pièces exigées telles que le récépissé qui atteste que les frais d’examen ont effectivement été payés et la carte d’élève, les encadreurs déclarent : «Pour ce qui est du Certificat d’études primaires (Cep), si l’enfant a oublié ses pièces à la maison, il va donner le numéro d’un parent ou du directeur de son école s’il est venu tout seul pour que ces derniers lui apportent la pièce oubliée », informe Jean-Paul Djengué, maître d’école. Pour les plus grands, il peut arriver que si le candidat n’habite pas loin de son sous-centre d’examen qu’on lui demande d’aller récupérer ses pièces. Il faut toutefois revenir avant 08h15.

Aïcha Nsangou

Source: Mutations

Populaires cette semaine

To Top