Buzz

Présidentielle gabonais: Un observateur de l’Union Européenne accusé de corruption

Les-observateurs-de-lUE-corruption

Les services gabonais annoncent plusieurs éléments accablants qui pourraient peser sur la crédibilité du rapport rendu public par l’Union Européenne sur ce scrutin présidentiel gabonais.Selon le site d’information Koaci.com, des services gabonais devraient divulguer sous peu, des preuves de corruption qui accablent Xavier Noc, analyste électoral déployé au Gabon dans le cadre de la mission d’observation de l’Union Européenne pour l’élection présidentielle du 27 août 2016. Selon les informations que ce média dit avoir reçues en exclusivité, ce dernier a passé quatre heures de temps avec Zacharie Myboto, un soutien du candidat indépendant Jean Ping, mardi soir à sa résidence à Libreville.

Les sources évoquées par le site panafricain auraient promis «sous peu de nouveaux éléments accablants qui pourraient peser sur la crédibilité du rapport d’observation de la présidentielle du 27 aout 2016, rendu public lundi depuis Libreville par l’Union Européenne (UE)», relève le rédacteur de cet article.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Un autre scandale impliquant Mamadi Diané, le Conseiller spécial d’Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire avait déjà été abondamment relayé par les médias, hier, mardi 30 août 2016. Dans une conversation téléphonique révélée par Bilié By Nzé, Ministre de la Communication gabonais et porte-parole du candidat Ali Bongo, ce proche collaborateur du Chef d’État ivoirien proposait des astuces à Jean Ping pour «semer la pagaille totale», à quelques heures de la proclamation des résultats.

«Il faut que tu réussisses à avoir deux ou trois personnes de la commission électorale qui disent qu’il y a trop de tripatouillages et qui démissionnent», a entre autres suggéré Mamadi Diané, qui a été limogé par son patron à la suite de cette ingérence susceptible de créer un incident diplomatique entre la Côte d’Ivoire et le Gabon.

Des sources au sein de la Commission Electorale Nationale Automne Paritaire (CENAP) annoncent le Président sortant vainqueur de ce scrutin avec 49,85% des voix contre 48,16% pour le principal opposant, Jean Ping. Ces résultats contestés par l’opposition pourront très prochainement être rendus publics par le Ministère de l’intérieur gabonais.

Wiliam TCHANGO

Populaires cette semaine

To Top