Buzz

Eto’o-Nathalie: L’offensive des avocats de Nathalie Koah

nathalie_koah_Eto’o

Le feuilleton judiciaire qui oppose Samuel Eto’o Fils et son ex petite amie, Hélène Nathalie Séraphine Koah, ne fait que commencer. C’est ce qui ressort du point de presse donné par Maîtres Ndam Mama et Jean-Moïse Aba’a Fouda, les avocats de l’ancienne maîtresse du célèbre footballeur, ce mercredi 23 juillet 2014 à l’hôtel le diplomate de Yaoundé. 

Commencée à 14 heures 45 minutes par des brèves interventions des deux avocats, la rencontre entre les techniciens du droit et les hommes de médias s’est achevée par le traditionnel jeu des questions-réponses. 

Bien avant cela, Me Aba’a Fouda dans son propos liminaire a dés l’entame du point de presse, précisé à l’attention des journalistes présents, que cette sortie médiatique visait à fixer l’opinion sur la situation juridique de cette affaire. 

Pour mémoire, tout était parti d’une plainte de Samuel Eto’o Fils contre Hélène Nathalie Koah, son ex, en date du 27 mai 2014. Dans la foulée, la mise-en-cause avait été interpellée et gardée à vue au commissariat du 2ème arrondissement de la ville de Yaoundé, sur ordre du procureur de la république. Accusée d’escroquerie et d’abus de confiance, l’infortunée avait été sommée de restituer dans les meilleurs délais, plusieurs objets de valeur -notamment une montre de marque Rolex et un véhicule de luxe- appartenant à la star du ballon rond. C’est libérée de manière cavalière à la demande du Délégué Général à la Sûreté Nationale (DGSN), que les conseils du Pichichi avaient opté cette fois-ci pour une citation directe. Plus tard, c’est la publication sur la toile des photographies obscènes, où l’on voit la jeune dame en tenue d’Eve et dans des positions suggestives qui avait provoqué la réplique de Me Ndam Mama, qui avait alors saisi le juge d’instruction du TPI pour atteinte à l’intégrité morale de sa cliente. En même temps, une autre plainte avait été déposée du côté de Londres contre Samuel Eto’o Fils. 

Au cours du point de presse de mercredi, l’on a appris de la bouche des avocats de l’ex concubine du quadruple ballon d’or africain que sa citation directe déboucherait sur une audience, contre Hélène Nathalie Koah en septembre prochain. Dans le même registre, Me Aba’a Fouda a allégué que les enquêtes étaient suffisamment avancées en ce qui concerne la plainte de leur cliente. Tout en s’appesantissant sur l’ouverture prochaine d’une information judiciaire contre l’ex capitaine des lions indomptables du Cameroun, son collègue Me Ndam MAMA a reprécisé que les spécialistes de la cybercriminalité étaient en ce moment à l’ouvrage, pour détecter le lieu de provenance des photographies de Nathalie Koah, postées sur le Net. 

Pour balayer du revers de la main les faits d’escroquerie et d’abus de confiance portés contre elle, relativement à la fondation Samuel Eto’o Fils, les avocats de l’ex petite amie ont réitéré que Nathalie Koah n’aurait jamais été membre, ni même concernée par une quelconque fondation de ce type. 


Yves Junior NGANGUE

Populaires cette semaine

To Top