Gossips

Enlevenement: Un père paye 3 millions FCFA pour son fils

douala-camer24-voleurs-Boko-Haram

Le petit Karl, 4 ans, a retrouvé ses parents dans la nuit du 28 au 29 octobre contre une rançon de 3 millions.

« L’affaire est simple. Actuellement, vos deux familles sont sous surveillance. Si vous impliquez les flics, nous agirons en conséquence. Voila, nous voulons 10 millions… ». Le message, digne d’une production de Hollywood, est reçu par Dieudonné N. dans la journée du lundi 28 octobre 2013. Un peu plus tôt, dans une école primaire privée du côté de Logbaba, son petit garçon de 4 ans, Karl, se faisait enlever par un inconnu.

L’enfant, en nursery I, sort des classes à 12h30. Mais quand son frère aîné passe le récupérer, il n’est plus là. La faute à un individu venu prendre l’enfant, se présentant comme un membre de la famille. A 14h, une heure après que la disparition de l’enfant ait été constatée, la directrice de l’établissement va porter plainte au commissariat central N°2. Deux maitresses et le vigile sont interpellés et gardés à vue, ils ne reverront la lumière du jour que le lendemain. Mais ils restent à la disposition des enquêteurs.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La rançon

Les parents, alertés entre temps, sont aussi sur place. Et c’est d’ailleurs dans les locaux de la police que Dieudonné N. reçoit le terrible sms l’informant du kidnapping de son petit garçon et du montant de la rançon. Pris de panique, il refuse désormais de coopérer avec les forces de l’ordre. Allant jusqu’à garder secret le numéro de téléphone utilisé par les ravisseurs pour le contacter. Le père remue ciel et terre, entre deux échanges téléphoniques avec les malfaiteurs, pour assembler la somme demandée. Il ne pourra pas faire mieux que 3 millions F. Un montant que les kidnappeurs ont la « magnanimité » d’accepter.

3 Millions

Rendez-vous est pris à Akwa-nord dans… un cimetière ! Le sommeil éternel des occupants des lieux se voit ainsi troublé aux environs d’1h du matin. Et c’est le frère ainé de la victime, le jeune Armand, qui est choisi pour déposer le magot. Une fois cela fait, il ne reste plus qu’à attendre. Près de 30 minutes plus tard, pas loin du cimetière, Karl est retrouvé sain et sauf.

Dieudonné N., qui ne s’est toujours pas remis de sa frayeur, a été entendu hier par la police, mais ne se montre pas plus coopératif. Tout de même, les investigations se poursuivent.

 WebAdmin

Populaires cette semaine

To Top