Features

Enlevée et retrouvée au bon moment

parents-enfant-triste-enlevée-UNICEF-fille-violée

L’enfant a été retrouvée saine et sauve à Belabo alors que son ravisseur s’apprêtait à l’embarquer dans le train. Elle s’appelle Carine Selami. Elle a 9 ans et est élève au cours élémentaire deuxième année à l’école «Les Souris» de Bertoua. Ses parents habitent le quartier Nkolbikon, précisément derrière Hôtel populaire. Elle a été enlevée dimanche dernier 19 avril en début d’après-midi.

Selon les affirmations de la fillette, son ravisseur, un «étranger», était venu à la maison en début d’après-midi alors qu’elle était seule. Marie Noëlle Kota, sa mère, était allée se faire belle dans un salon de coiffure. Profitant de cette absence, le ravisseur utilise des bonbons comme appât, prétextant que c’est la mère de Carine qui l’a envoyé la chercher pour la retrouver dans un salon de coiffure sis hors de la ville de Bertoua. Ils embarquent donc, et après une heure de parcours, la fillette se retrouve à Belabo, précisément à la gare ferroviaire. Elle qui ne comprend pas encore les intentions de son ravisseur ne cesse de lui demander où est sa mère et ce qu’ils sont venus faire dans cette ville qu’elle ne connaît d’ailleurs pas. Face aux réponses dilatoires de l’inconnu, Carine Selami fond en larmes, ce qui attire l’attention des passants. C’est ainsi qu’un «bendskinneur» joint au téléphone le commissaire de sécurité publique de la ville de Belabo.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le ravisseur sentant qu’il devait être appréhendé par la police s’évanouit dans la nature. Les éléments de la police investissent les lieux et récupèrent la fillette toute en larmes. Elle a été remise le lendemain matin aux éléments de la police judiciaire de Bertoua qui l’ont par la suite remise à ses parents. Une enquête est ouverte afin de voir un peu plus clair sur cette affaire.

Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top