Culture'Urbaine

Enfin, le Makossa a son propre festival : le FESTMAK

manu-dibango-makossa-FESTMAK

La population de Douala accueillera pour la toute première fois de son histoire un festival exclusivement dédié au Makossa, rythme qui a conquis le continent et la planète toute entière. Pendant 5 jours d’extase, d’ambiance et de réflexion, toute la région du Littoral s’en verra rayonnée…

C’est une initiative autant cruciale que louable, surtout quand on sait ce rythme –pourtant très adulé hier-, en perte de vitesse dans la sous-région et particulièrement au Cameroun. Même à Douala, sa base, le Makossa n’est joué que dans quelques endroits notamment La Rue de La Joie à Deïdo, Akwa Nord, Bonabéri, pour ne citer que ceux-là. Victime de la montée en puissance des rythmes nouveaux et étouffé par le Bikutsi voisin qui, lui est assez représentatif à l’international depuis pas mal d’années déjà, le Makossa se retrouve comme orphelin d’un public sans doute las, un peu complexé, et qui a soif de sensations fortes en l’occurrence des rythmes plus rapides et dynamiques, aux contenus textuels parfois déviants. Et l’on sait le bikutsi –du moins dans sa généralité aujourd’hui- assez à point dans ce sens…

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Alors que son festival à lui s’apprête à célébrer sa 18ème édition à Yaoundé du 21 au 26 Novembre, le Makossa a décidé de ne plus rester à la traine. Sous l’impulsion de son Président du comité d’organisation, Claudia Dikosso (artiste) et Parrainé par le Pr. Mouelle Kombi Narcisse en personne (Minac) non sans le soutien du Gouverneur de la région du Littoral, le FESTMAK prendra son envol dès le 02 novembre 2016 ce jusqu’au 6 au Stade Mbappe Leppe. Le 27 octobre prochain, une conférence de presse se tiendra à cet effet dans la ville de Douala, et accompagneront Claudi Dikosso sur le panel ce jour : Nkotti François et Emile Milanè. Notons que les articulations majeures de cette célébration spéciale du Makossa tourneront autour des spectacles, colloques (sur une nouvelle approche pour les générations futures du Makossa non sans passer par sa problématique actuelle), et la remise des récompenses. Il y en aura cinq au total : Meilleure Chanson Makossa, Meilleur Ancien (artistes qui ont marqué ce rythme), Meilleur Artiste Masculin, Meilleur artiste féminin, et Meilleur révélation. Pour le lancement le 02 Novembre prochain, à l’affiche sont annoncés quelques mastodontes tels que Ekambi Brillant et Grace Decca. Plusieurs autorités administratives et traditionnelles y prendront part.

Dariche Nehdi

Populaires cette semaine

To Top