Features

Eneo s’attaque au solaire pour produire l’électricité dans des zones reculées

Eneo-s’attaque-au-solaire

Eneo, le concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, va bientôt contribuer au renforcement du mix énergétique dans le pays, en investissant dans l’énergie solaire, a annoncé Joël Nana Kontchou, le Directeur général de cette entreprise contrôlée par le Fonds d’investissement britannique Actis. C’était le 28 avril 2015 à Douala, au cours de la cérémonie d’inauguration d’une centrale à gaz de 50 MW dans la capitale économique camerounaise.

Ces premiers investissements d’ Eneo dans le solaire consisteront, précise Joël Nana Kontcou, en la construction «de centrales hybrides», qui fonctionneront au solaire la nuit et au fioul la nuit. «Nous allons prioritairement nous attaquer à ce que nous appelons des centrales isolées. Je pense à Ngaoundal, Bertoua, Abong-Mbang, Yokadouma, etc., qui sont des localités dans lesquelles nous sommes obligés de brûler beaucoup de carburant pour produire de l’électricité. Et cela coûte cher», explique le DG d’ Eneo

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Mais plus globalement, dans son offensive sur le solaire, l’opérateur camerounais de l’électricité compte nouer des partenariats avec les entreprises locales impliquées dans le développement de l’énergie solaire. «Nous avons des propositions de plus d’une vingtaine de compagnies. Il faut maintenant examiner toutes ces propositions, en tenant compte principalement du coût, parce que nous voulons que l’énergie soit moins chère pour les Camerounais», confie Joël Nana Kontchou.

BRM

Populaires cette semaine

To Top