Features

Eneo: Les coupures persistent. Les clients sont invités à composer le 8010

délestages-énergie-électrique-complexe-hydroélectrique-de-Ngaoundéré-Eneo-électricité

Yaoundé, la capitale du Cameroun vit au rythme des coupures persistantes d’énergie électrique. Pourtant la société Eneo a annoncé un retour à la normal après les réfections d’un transformateur il y a quelques jours.

Des désagréments causés par la panne d’un transformateur à la centrale d’Oyomabang (située dans le nord de la ville), a plongé pendant une dizaine de jours, Yaoundé dans le noir. Eneo Cameroun S.A, l’entreprise responsable de la distribution de l’énergie électrique au Cameroun a procédé à répartition par secteurs, obligeant les employés de plusieurs sociétés à marquer de longues poses.

Les habitants de la cité capitale croyaient pourtant les coupures d’énergie électrique derrière eux. A ce sujet, le 25 septembre dernier, Eneo Cameroon S.A a rendu public un communiqué qui annonçait le « retour à la normale sur le réseau interconnecté sud ». La note revient également sur les raisons du délestage survenu le vendredi 25 septembre dernier : « Un coup de foudre ayant endommagé le poste interconnecté de Magombé est à l’origine de cet incident qui a provoqué l’arrêt complet du poste. Par conséquent, tous les ouvrages de transport, ainsi que les usines de production rattachés à ce poste se sont mis en défaut ».

Le 8010

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans son édition du 29 septembre 2015, le quotidien Mutations revient sur cet incident et indique qu’en déclarant le retour à la normal, les responsables de Eneo rappellent la promptitude avec laquelle le travail a été effectué sur ce réseau qui alimente les régions du Centre, du Littoral, du Nord-ouest, du Sud, du Sud-ouest, de l’Ouest et d’une partie de l’Est : « Les manœuvres de dépannage ont permis la reprise progressive du service dès 10h 09mn (25 septembre, Ndlr). Les dernières lignes de transport ont été réalimentées à 13h15mn, mettant fin à cet incident majeur ». Une explication en contradiction avec les faits selon le journal. « Le lendemain de la fin de « l’incident majeur », des quartiers de la ville de Yaoundé étaient dans le noir », écrit Mutations.

Le quotidien souligne également que la note signée du directeur central technique rappelle également que «tout autre souci dans une zone pourrait être le fait d’un incident localisé. Les clients dans cette situation sont invités à appeler au 8010, le centre de relations clients d’Eneo Cameroon ». Une information complétée par un responsable de la société de distribution de l’énergie électrique, joint par le journal au téléphone : «On demande aux clients d’appeler au 8010 s’il y a un problème. Car, le problème peut se situer au niveau du transformateur d’un quartier ou d’un câble qui s’est décroché ».

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top