Features

Eneo Cameroun cherche solution à la pénurie d’électricité et aux délestages

ENEO-2

Face à la pression sociale qui dénonce le retour des délestages, les exigences des entreprises qui réclament plus d’énergie, est- ce un aveu d’échec ou une recherche de solution ? Toujours est il que  Joël Nana Kontchou, Directeur Général  Eneo Cameroon  l’a confessé.

« Le projet aborde la question brûlante de la pénurie dans la fourniture d’électricité au pays en raison de la forte augmentation de la demande, conjuguée à l’absence de réserves pour le réseau électrique. Il permettra de répondre à la demande croissante d’électricité et c’est là notre façon à nous de partager la douleur des Camerounais » C’était au cours de la cérémonie d’inauguration de la centrale au gaz naturel de Bassa/logbaba à Douala, présidée le 28 Avril par Basile Atangana Kouna, le ministre en charge de l’énergie.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Partenariat l  Eneo / gaz du Cameroun « GDC » : 20 milliards CFA.

L’occasion était offerte au Directeur de ENEO pour rappeler la signature d’un accord de vente de gaz entre GDC et ENEO passé le 29 Décembre 2014. Il s’agit pour l’entreprise de distribution de l’énergie électrique de diversifier les sources de combustibles pour réduire les effets d’étiage sur les services aux consommateurs. Tant il est vrai que la capacité de production de l’énergie ne suit pas le rythme de la demande sans cesse croissante et que, le Cameroun dépend essentiellement de l’énergie hydrique soumise aux aléas de la nature. Il faut gager que ce partenariat est le début de la fin du calvaire des consommateurs d’énergie ENEO tant l’arsenal est lourd. Pour la production du gaz l’entreprise a déployé dans deux sites 16 groupes  à Bassa pour une  puissance contractuelle de 20 mégawatts, 24 groupes à Logbaba pour une  puissance contractuelle de 30 mégawatts,  20 transformateurs 400/15000 V  (8 à Bassa et 12 à Logbaba). Pour un  cout de 20 milliards de f Cfa.

Ben OWAY

Populaires cette semaine

To Top