Features

Encore du boulot pour les Lions indomptables

Lions-indomptables-éliminatoire

En amical, les poulains de Volker Finke ont remporté la victoire hier, à Bangkok, sur le fil (2-3). Que ce fut laborieux ! Douloureux presque. Mais au final c’est une victoire pour les Lions indomptables du Cameroun face à la Thaïlande (2-3). D’où certainement le soulagement et le sourire du staff camerounais au coup de sifflet final de cette partie disputée hier au Rajamanghala Nationale Stadium, à Bangkok.

Pour l’occasion, Volker Finke a fortement remaniée son Onze entrant, par rapport à celui qui avait débuté contre l’Indonésie. Ainsi, Guy Roland Ndy Assembé était dans les buts tandis qu’en défense, seuls Aurélien Chedjou et Oyongo Bitolo ont été reconduits. Alexandre Kombi a pour sa part débute à gauche et Yaya Banana à droite. Au milieu, Enoh Eyong a démarré la partie avec Stéphane Mbia et Franck Kom. En attaque, un trio inédit avec Moukandjo, Njie et Zoua.

Mais les choses ont mal commencé pour le Cameroun, mené 2-0 après la demi-heure de jeu. L’équipe se fait en effet malmener d’entrée par les Thaïlandais. Prakit Deeprom ouvre le score à la 16e avant le second but, inscrit contre son camp par Aurélien chedjou à la 32e, après une incompréhension avec son gardien. Benjamin Moukandjo réduira le score à la 42e min. Au retour des vestiaires, les choses ne s’arrangent pas pour le Cameroun qui subit l’enthousiasme et la vélocité des Eléphants de guerre. Les Lions ont l’air dépassé, totalement dominés au milieu de terrain. On a presque de la peine à croire qu’on assiste à un match entre le 49e mondial et le 142e au classement Fifa. La défense camerounaise, orpheline de Nicolas Nkoulou, est presque toujours prise de court et les attaquants, maladroits.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il faudra un penalty généreux, sifflé après une faute du gardien thaïlandais sur Franck Etoundi hors de la surface, pour relancer la machine camerounaise à la 78e min. Clinton Njie se charge d’égaliser avant ce pied opportun de Ngewni Ndassi, le joueur d’Unisport du Haut-Nkam (88e), pour offrir une victoire presque inespérée aux Lions indomptables. De quoi satisfaire donc le groupe qui achève sa mini-tournée asiatique avec deux victoires en autant de rencontres. Ce qui n’empêche pas des interrogations, tant ces succès ont été poussifs. Et ceux qui ont pu voir les deux rencontres doivent toujours se demander où est le fond de jeu des Lions indomptables. Il faudra attendre la prochaine sortie des Lions indomptables pour le savoir.

Josiane R. MATIA

Populaires cette semaine

To Top