les lions indomptables ont rejoint ce site de stage hier en début d’après-midi.

Le bus transportant l’équipe nationale de football a dû attendre près de huit minutes, l’arrivée du latéral gauche Benoît Assou Ekotto et de son ami, le gardien de buts Charles Itandje, avant de quitter la cour de l’hôtel Mont Febe de Yaoundé. Les deux footballeurs qui n’avaient pas pris part quelques minutes plus tôt au déjeuner dans le restaurant de l’hôtel avaient décidé de rester dans leurs chambres.

A l’heure du départ, ils n’avaient donc pas su que tous leurs coéquipiers ainsi que le staff technique avaient déjà trouvé place dans le véhicule. Ce qui a poussé le responsable de la sécurité, Aoudou Mvotoung à aller à leur rencontre. Et c’est finalement aux environs de 13h18 que le bus s’ébranle pour le centre d’Excellence de la Confédération africaine de Football (Can à Okoa Maria, alors qu’une fine pluie arrose la ville. A son bord, un groupe au complet, à l’exception du capitaine Samuel Eto’o Fils qui manque à l’appel. Selon des informations, le sociétaire de Chelsea, arrivé dimanche dernier au Cameroun aurait déjà rallié le lieu du stage.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 


Mais avant, dans la matinée, la poignée d’hommes de médias présents en ces lieux, a pu assister à un ballet de joueurs bien qu’au compte-goutte. Tous arborant des tenues de villes parfois aux modèles dont eux seuls semblaient avoir le secret. Les joueurs s’étaient ensuite donné rendez-vous au restaurant de l’hôtel. Hormis Aurélien Chedjou, peut chaleureux hier avec la presse, qui n’a même pas voulu être pris en photo, plusieurs joueurs interpelés par les journalistes, ont accepté se prêter au jeu. Sur le vif, Jean II Makoun tout sourire, Dany Nounkeu disponible, Jacques Zoua Daogari, Guy Roland Ndy Assembe, Sammy Ndjock, Enoh Eyong et le jeune Fabrice Olinga (dans une politesse remarquable) ont répondu aux nombreuses préoccupations. Tout en se laissant prendre en photo.

Des journalistes guettaient en vain l’arrivée du Team Press Officer, Raphael Nkoa toujours invisible au moment du départ de la délégation pour Mbankomo. Puisque de certains Joueurs, l’on apprendra que pour avoir leurs déclarations, il fallait l’aval du responsable de la communication des Lions indomptables fanion de football. Quoiqu’il en soit de ces déclarations conviviales, l’on retient que c’est dans un état d’esprit bon enfant que le stage s’ouvre et que l’objectif reste la victoire des vert-rouge et jaune, au soir du 17 novembre prochain.

Mutations