Features

Emballages plastiques non-biodégradables interdits !

emballages-plastiques-plasturgie-camer24

L’entrée en vigueur du texte sur les Emballages plastiques non-biodégradables prend effet dès jeudi. Mais  les espaces commerciaux de Yaoundé ne suivent pas encore.

les emballages plastiques non biodégradables

Dès jeudi, les emballages plastiques non biodégradables sont strictement interdits sur toute l’étendue du territoire. Mais, cette mesure ne semble pas encore décourager leur utilisation par les commerçants et les consommateurs. Hier, en fin de matinée, Ines M. est allée s’approvisionner en produits d’entretien ménager dans un supermarché au marché du Mfoundi à Yaoundé. Après avoir réglé sa facture, ses produits lui ont été servis dans des emballages plastiques non-biodégradables. « Nous n’avons pas encore d’autres options de substitution pour le moment. Nous sommes conscients de la mesure prise en vue de protéger l’environnement mais, on ne sait pas où trouver les emballages en carton qu’on nous propose.

Sensibilisation

On a parlé de la sensibilisation, pourtant, nous n’avons reçu aucune équipe de ce ministère dans notre marché », déplore Louis Marie F., le caissier. Cet homme avoue, par ailleurs, son ignorance à faire la différence entre un emballage plastique non-biodégradable et biodégradable, du fait de la sensibilisation insuffisante. « Comme ce sont les plastiques noirs qu’on a interdit, nous utilisons actuellement ceux de couleur blanche pour satisfaire nos clients », ajoute-t-il. Ici comme dans les autres marchés, des jeunes vendeurs continuent de sillonner les artères en proposant ces emballages aux commerçants.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Effectivité

De l’autre côté, quelques commerçants sont conscients de l’effectivité de l’interdiction et ont commencé à se préparer. « Depuis quelques semaines, nous ne les utilisons plus dans notre boutique. Nous leur proposons les papiers journaux ou alors nous les laissons partir avec des produits non emballés par peur de représailles », indique une gérante de boutique dans une station d’essence au lieu dit Coron.

Afin que ce texte signé en octobre 2012 soit mis en pratique, Hele Pierre, ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, avait rendu public un communiqué, invitant les acteurs du secteur de l’environnement à se conformer à la loi. Ainsi, le ministre rappelle que «  sont formellement interdits sur l’étendue du territoire national la fabrication, la détention, la commercialisation ou la distribution à titre gratuit des emballages plastiques non-biodégradables à basse densité ainsi que les granulés servant à leur fabrication. »

WebAdmin

Populaires cette semaine

To Top