Gossips

Elle abandonne son époux pour son amant un homme de Dieu

Blood in the Mobile

L’épouse d’un chef traditionnel du quartier Nsimeyong a quitté son foyer en emportant sept enfants et tous les effets familiaux. Depuis le 12 janvier 2014, le pauvre chef de bloc n’a que ses yeux pour pleurer.

Sa conjointe dont nous tairons le nom, a déserté la maison familiale en disparaissant avec armes et bagages. Au lieu de s’en aller toute seule elle a trouvé qu’il était juste et bon d’emmener ses sept rejetons. Selon les informations concordantes la dame s’est installée vers Odza dans une luxueuse demeure sur haute instruction de son amant.

La femme du chef entretient depuis de longues années une relation coupable avec un homme de Dieu. Dans un premier temps tout s’est passé dans la discrétion. Mais l’amour triomphant qui existe entre l’homme d’église et la compagne du chef les a poussés à exposer leur idylle. Il faut signaler que la dame est institutrice et fidèle collaboratrice de son amant. Tous les dimanches l’homme de Dieu prend le soin de remettre à sa dulcinée toutes les offrandes récoltées lors des différentes offices.

C’est ainsi qu’on retrouve chaque dimanche le plus souvent des poulets du plantain des œufs de la banane et bien d’autres victuailles dans le panier de la dame. Et monsieur l’amant se charge toujours au volant de sa voiture d’accompagner l’épouse du chef avec l’importante cargaison.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est en 2000 que les premières secousses ont été enregistrées dans ce foyer. Le chef de bloc malgré son statut a commencé à éprouver d’énormes difficultés dans son foyer. Sa femme est devenue un peu rebelle. Signalons qu’en 1999 le chef traditionnel et sa moitié ont convolé en justes noces. On croyait que la bénédiction de leur union pouvait apporter beaucoup de fruits mais au contraire c’est l’enfer qui s’est installé à la chefferie. Madame s’est mise à piétiner l’autorité de son mari. Elle n’en faisait qu’à sa tête et a même déserté la chambre conjugale.

Le chef de bloc s’est rapproché de l’homme d’église pour mettre un terme à la crise entre sa chérie et lui. Les conseils de l’homme de Dieu l’ont un peu réconforté. Plus tard des fidèles ont mis la puce à l’oreille du chef en lui révélant que le serviteur de Dieu flirtait avec sa femme. Et que c’est pour cette raison que la paix avait foutu le camp dans son ménage. Le chef traditionnel s’est plaint a la hiérarchie de l’homme d’église.

En dépit des rappels à l’ordre de sa hiérarchie les deux tourtereaux ne veulent pas cesser leur relation. Des gens soutiennent que les deux derniers enfants de la dame sont des pures produits de l’homme de Dieu. C’est le clerc qui a fait venir le camion ayant transporté les effets du chef de bloc de Nsimeyong.

Lucien EMBOM
NDLR: C’est avec beaucoup de réserves que nous publions cet article dont les sources n’ont pas pu être vérifiée, par conséquent les noms des obédiences religieuses et des personnes citées ont été retiré…merci pour votre indulgence.

Populaires cette semaine

To Top