Features

Election Fecafoot: Joseph Antoine Bell mis en difficulté par ses propres partisans

Fécafoot-comité-de-normalisation-Bell-Joseph-Antoine

A cause des problèmes d’égo dans son équipe, le candidat à la succession de Iya Mohammed ne sera pas délégué à l’assemblée générale élective de l’instance faîtière du football camerounais prévue le 28 septembre 2015.

Pour aller conquête de la présidence de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Joseph Antoine Bell aura l’obligation de se faire parrainer par 8  délégués au moins à la prochaine assemblée générale élective prévue le 28 septembre 2015. Comme lors du processus électoral du mois de novembre 2014, annulé à la toute dernière minute, l’ancien gardien des Lions Indomptables n’aura pas la tâche facile. Il avait pourtant la possibilité d’éviter cette rude épreuve en arrachant un ticket de délégué lors de l’élection du président de la Ligue régionale de football qui s’est tenue ce lundi 14 septembre 2015. Seulement, les problèmes d’ego au sein de Littoral Maison mère, la famille « politique » à laquelle il appartient ne lui ont pas permis de saisir cette chance.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Après l’élection de la liste conduite par Pierre Batamack, l’unique retenue dans le Littoral par 24 voix sur 40 (14 contre et 2 abstentions), la bataille pour l’élection des délégués devant représenter la région à l’assemblée générale de la Fédération allait être plus ardue. Le camp de Pierre Batamack, candidat élu était visiblement prêt à concéder un siège de délégué à Joseph Antoine Bell et sa compagnie sur les quatre en jeu. Les négociations qui ont duré plusieurs heures ont accouché d’une souris, Littoral Maison Mère, non seulement en demandant plus mais aussi ne s’entendant pas sur les personnes à désigner. Un blocus qui a obligé l’assemblée à procéder au vote (uninominal). Majoritaires dans la salle, les candidats de la Mutuelle (Batamack (39 voix sur 40) ; Roger Kamdem (26 voix), Maitre Nsangou (26 voix) et David Mayebi (23 voix) ont tout raflé, laissant Joseph Antoine Bell (16 voix), Eugène Ekeke (15 voix) et Mongue Nyamsi Daniel (12 voix) sur le carreau. « J’étais pour que la Région du Littoral se rassemble. Malheureusement, les égos ont dominé sur ma volonté. Les uns et les autres voulaient maintenir leurs candidatures. J’ai même menacé de démissionner et ils m’ont tous dit, je ne devrais pas démissionner au vue de mon travail et tout ce que je fais pour le football. » Regrettera Joseph Pierre Batamack au sortir des travaux.

Joseph Antoine Bell ne se décourage pas pour autant. « L’unique liste validée par le Comité de Normalisation a gagné. Evidemment, quant à moi, je reste candidat. Si vous vous souvenez, en novembre 2014, j’étais candidat dans les mêmes conditions, donc, je le reste dans les mêmes conditions. » A-t-il déclaré. L’ancien gardien de l’Olympique de Marseille aura deux semaines pour convaincre les délégués à soutenir sa candidature.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top