Actu'Décalée

Église de reveil : Découverte macabre à « l’’ambassade de Christ »

églises reveillées

Statue Du Christ160215500Le révérend pasteur Salomon de l’ église réveillée Ambassade de Christ a été retrouvé mort à son domicile au lendemain d’une échauffourée avec son collègue. C’était lundi dernier au quartier Tongolo.

Ce lundi matin du 02 février 2015, les fidèles sans doute venus pour la pénitence ou pour la délivrance, impatient d’attendre en vain l’arrivée du pasteur ont bien voulu jeter un coup d’oeil au domicile de ce dernier, un studio attenant à l’église. A leur grande surprise le studio n’était pas entièrement fermé. Après quelques appels infructueux, ils décidèrent alors de pousser la porte. Quel n’a pas été leur stupéfaction ! Le jeune pasteur gisait au sol raide mort.

Les cris stridents des fidèles pour l’essentiel constitués de femmes, ameuteront les riverains qui tout naturellement vont accourir et assaillir les lieux. Dans la foule c’est la consternation et l’étonnement généralisés, les commentaires vont bon train et les langues se délient. De l’aveu de certains fidèles le révérend pasteur Salomon, la veille c’est-à-dire dimanche soir après le culte a eu des échauffourées avec son collègue avec qui il officiait dans cette église. C’était des jeunes pasteurs subalternes qui travaillaient sous le couvert de leur mentor le fondateur de « l’Ambassade de christ » dont celle du quartier Nkol-Eton, le lieu du drame n’était que l’une des chapelles.

A l’origine de ce fait macabre pour le moins rocambolesque qui pourtant a couté la vie à un homme de Dieu en l’occurrence le pasteur Salomon, une modique somme de 40 000 franc CFA, « le sacrifice » qu’aurait faite une fidèle à l’autel de Dieu lors du culte dominical.  Au cours de cette rixe le pasteur en second de l’ambassade de Christ qui réclamait sa part du butin, une manne rare en ces temps de crise, aurait assommé son collègue Salomon à aide d’une chaise, avant de quitter les lieux. Mais vraisemblablement la situation de la victime ne paraissait pas inquiétante et le pasteur n’avait pas jugé utile de se rendre dans un centre hospitalier.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le corps du pasteur a été déposé dans une des morgues de la capitale et l’auteur du forfait dont la mort du pasteur n’en serait que la résultante est entre les mains de la police. Le comble de l’infamie dans ce macabre feuilleton c’est que le pasteur fondateur de « l’Ambassade de Christ » et ses ouailles s’apprêtaient à inhumer Salomon en catimini et sans autre forme de procès, n’eut été l’intervention de la police. Le cercueil devant accueillir la dépouille se trouve à l’instant où ces lignes sont écrites enfermé dans cette église, la police ayant bloquée le corps à la morgue pour des besoins d’enquête En effet, « L’ambassade de Christ » fait partie des multiples églises dites de réveil qui foisonnent les ruelles et les quartiers de la cité capitale.

Ce mouvement religieux qui sort des sentiers battus de l’orthodoxie doctrinale tel que véhiculée par les églises traditionnelle que sont le catholicisme et le protestantisme, a fait son apparition au Cameroun il y a quelque décennies seulement, en provenance des Etats Unies où il vit le jour il y a moins d’un siècle. Cependant ce mouvement qui a connu d’énormes difficultés pour son implantation dans les années 70 et 80, connait actuellement une très forte expansion ainsi qu’un regain de sympathie pour des nombreux Camerounais en quête de salut éternel et rongés par la vicissitude de l’existence, ou déçus par les paradoxes des églises traditionnelles qui n’ont toujours pas eu à prêcher par l’exemple.

Mais depuis un certain temps cet église semble ne plus être en « sainteté » avec le seigneur tant les scandales se multiplies au sein de ce mouvement au jour le jour et le dernier en date sous réserve des informations ayant échappées entre temps à la rédaction, remonte au lundi 02 janvier ou un pasteur a été retrouvé mort dans le studio qu’il occupait.

Via L’Epervier : ALAIN BASILE DJOMO

Populaires cette semaine

To Top