Features

Effort de guerre – Extrême-Nord: Plus de 2 millions de FCFA exigés à chaque commune

Effort-de-guerre-billet-Trésorerie-générale-banque-

Le 15 mars dernier Abba Boukar, maire de Mora et président régional des Communes et villes unies du Cameroun (Cvuc) a remis au gouverneur Midjiyawa Bakari sa contribution financière à l’effort de guerre.

Montant de l’enveloppe, 30 millions de Fcfa en espèce et une quittance de versement de plus de 16 millions dans le compte ouvert au trésor public pour les contributions y relatives. Selon l’Oeil du Sahel en kiosque ce 21 mars 2016, le président Abba Boukar en remettant au gouverneur l’argent collecté, a précisé que sur les 47 communes que compte la région de l’Extrême-Nord, seules 26 ont reversé leur contribution. Selon certaines indiscrétions, la « résistance » des autres communes à s’acquitter de leurs contributions provient du fait que plusieurs d’entre elles estiment que le montant qui leur a état imposé est assez élevé. L’addition est trop salée, disent-elles.

« Honnêtement, la somme de deux millions de Fcfa à cotiser est assez élevée. Et la conséquence est que seulement 26 communes ont contribué. Il faut préciser que sur les 26 communes, certaines n’ont donné que des avances d’un million de francs. Si non avait arrêté le montant maximum à un million, je pense qu’on allait pas entendre des grincements de dents », souligne un maire.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pourtant le montant en question avait été arrêté lors d’un réunion convoquée à cet effet. En plus, des délais de six mois ont été donné préparer les contributions. « Aucun maire n’a proposé au président de diminuer ce montant. C’est en coulisse que les maires manifestent  leur mécontentement. Il y en a qui ont des ressources financières qui ont refusé de contribué », poursuit le maire sous cape.

Malgré le  délai supplémentaire donné aux communes retardataires, certaines au vue de leurs difficultés ne pourront jamais mettre la main à la patte. « Ma commune  est sinistrée par l’insécurité. Elle n’a pas des ressources propres depuis déjà deux ans. Où pourrais-je trouver l’argent pour la contribution? », fulmine l’un des maires concerné.

Lore E. Souhe

Populaires cette semaine

To Top