Features

Effort de guerre : Dans quelles caisses a puisé le Sénat ?

Boko-Haram-Sénat-l’Assemblée-nationale-Cameroun-session-parlementaire-députés-armes

Selon un communiqué de la chambre haute du parlement, les personnels de cette institution auraient contribué à hauteur de 42 millions sur les 100 000. 000 Fcfa réunis. Comment le personnel du Sénat est-il parvenu à contribuer 42 millions Fcfa ? Selon un communiqué affiché au babillard à l’intention du personnel le 15 avril 2015, cette somme serait le fait (il est vrai) de la contribution spéciale de certains sénateurs et des employés du Sénat. C’est cependant à ce niveau que le bât blesse, puisque la majorité de ce personnel n’est pas salariée.

En effet, la chambre haute du parlement qui existe depuis maintenant plus de deux ans ne paie pas encore son personnel excepté les fonctionnaires détachés de l’Assemblée nationale et des autres administrations, et les personnes nommées par le président de la république. En gros un nombre fort minoritaire sur la centaine de personnes qu’emploie l’institution présidée par Marcel Niat Njifenji.

Mais alors d’où sortent les 42 millions contribués par le personnel ? La question semble être indélicate pour les locataires du Sénat. La cellule de communication de cette institution trouve d’ailleurs le sujet trop « sensible » pour apporter des réponses. Une esquisse de réponse tout de même: «Nous avons des fonctionnaires en détachement de certaines administrations qui ont contribué. De surcroit tout le monde n’a pas le même statut et forcément pas les mêmes moyens» déclare-t-on ici.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Incohérence totale

Alors que le Secrétaire général du Sénat Michel Meva’a M’Eboutou affirme clairement dans son communiqué que les personnels ont bien participé « des contributions spéciales apportées par certains sénateurs et les personnels du Sénat à hauteur de 42.000.000 de francs CFA », lesdits personnels semblent ne pas être au courant de leur cotisation. « Nous avons été surpris de voir que nous avons contribué » nous confie un personnel. « Et à hauteur de 42 millions de F CFA alors que nous n’avons même pas de salaire. Nous avons lu la note de service affichée par le Secrétariat général lundi ». En effet selon certaines confidences, aucune information n’a circulée sur la contribution à l’effort de guerre, dans les couloirs de cette institution. « On ne nous a rien dit. Aucune information sur le processus ni le montant. On espère juste qu’ils n’ont pas coupé notre allocation spéciale de collaboration qui fait office de salaire et dont la consistance est à tête chercheuse sans nous prévenir »

Contribution des sénateurs

Alors que le flou demeure sur l’origine des 42 millions de Fcfa déboursés par «les personnels» du Sénat, l’incohérence semble également de mise dans la cotisation des sénateurs. En effet, si d’aucuns s’accordent sur le fait qu’ils n’ont pas été informés du mode de contribution, d’autres précisent par contre qu’ils ont été notifiés au cours d’une réunion. Ainsi, selon le président du groupe parlementaire du Social democratic front (Sdf) au Senat Jean Tsoumelou, certains sénateurs ont donné l’autorisation de prélever sur leur indemnisation de base, tandis que d’autres se sont acquitté de leur cotisation en espèce.

Ben Christy Moudio

Populaires cette semaine

To Top