Features

Éducation: Un proviseur refuse de recruter des élèves proposés par le Gouverneur de la Région de l’Ouest

office-baccalaureat-cameroun-classement-lycee-college-Proviseur

Après avoir rejeté la liste des recrutements, Michel Ngueti l’a affichée au babillard du lycée bilingue de Bafoussam. Dans son numéro 830, le Quotidien Emergence rapporte que Michel Ngueti récemment muté comme Proviseur du lycée classique de Bafoussam vient de défier Augustine Awa Fonka, le Gouverneur de la Région de l’Ouest.

Il a reçu de l’autorité administrative une liste d’élèves à recruter au lycée bilingue de Bafoussam où il était encore Proviseur jusqu’aux récentes nominations de Jean Ernest Ngalle Bibehe Massena, le Ministre des Enseignements Secondaires (MINESEC). Celui-ci s’étant opposé aux recrutements ci-dessus évoqués a affiché la liste avec la mention «rejet» au babillard du lycée bilingue de Bafoussam. L’affaire, dit le quotidien, fait encore jaser plus d’un dans cette partie du Cameroun.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans ses colonnes, le journal souligne le mécontentement de certaines personnes qui pensent qu’en rendant publique cette liste, Michel Ngueti en a fait un peu de trop. «Tout le contraire du proviseur du lycée classique qui lui aussi a rejeté plusieurs noms sans l’afficher au tableau, à l’intention du grand public comme c’est le cas au lycée bilingue», écrit le journal. Pris d’assaut par les commentaires qui fusent de ça et là, le Quotidien Emergence rapporte que celui-ci a tenté de rendre illisible les «noms des personnalités et des institutions» affichés devant les différents noms des élèves inscrits sur cette liste en se servant d’un «corrector et des papiers». Car, précise le journal, cette liste contenait des propositions non pas seulement du Gouverneur, mais aussi d’autres autorités administratives et même municipales.

«Sur cette liste, on peut dénombrer environ une vingtaine de noms proposés par le Gouverneur de la Région de l’Ouest, Augustine Awa Fonka, environ 11 noms proposés par le Préfet de la Mifi, Joseph Tangwa Fover, du Délégué départemental des Enseignements Secondaires, des Maires, etc.», écrit le journal. La raison du refus notifiée sur ces listes est la note ministérielle des Enseignements Secondaires qui plafonne en classe de 6e le nombre d’élèves par classe à 60. Et dans les classes intermédiaires à 80 élèves par classe.

Liliane J. NDANGUE

Populaires cette semaine

To Top