Features

Edgar Alain Mebe Ngo’o: «les fonds en espèces serviront de primes aux militaires engagés au front»

internationale-Edgar-Alain-Mebe-Ngo’o-justice

Le Ministre Délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef) répondait aux questions des sénateurs, jeudi, au Palais des Congrès, siège du Sénat à Yaoundé. Edgar Alain Mebe Ngo’o était face aux élus de la chambre haute du parlement camerounais, dans le cadre du grand oral, réservé aux questions des sénateurs aux ministres de la République. Le patron de la défense a été interpellé sur la gestion des dons collectés sur l’ensemble du territoire national dans le cadre de l’ « effort de guerre » pour soutenir l’armée engagée au front contre Boko Haram.

Edgar Alain Mebe Ngo’o a également indiqué le mode opératoire dans l’utilisation desdits fonds : « Les dépenses afférentes à ces dons en espèces seront proposées par le ministre Délégué à la présidence chargé de la défense et exécutées après le haut accord du président de la République. Je m’empresse de préciser que l’option qui a été prise au ministère de la Défense c’est que toutes les aides en espèces seront exclusivement affectées à servir de primes aux militaires engagés dans les opérations et aux familles des militaires morts au combat ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon le Mindef, aucune dépense ne sera effectuée dans le sens de régler les dépenses liées au déploiement des militaires sur le terrain. « Les montants qui seront affectés à ces primes seront rigoureusement équivalents aux contributions qui auront été reçues. Je voudrais dire par là, que tous les dons en espèces qui seront versés dans le compte spécial, en aucun cas ne serviront à régler les dépenses qui sont normalement prévues dans le budget du ministère de la Défense », a-t-il déclaré.

Le président de la République, Paul Biya, a instruit le 6 avril 2015, la création d’un compte bancaire spécial intitulé « Contribution du peuple – lutte contre Boko Haram » qui sert à retracer les contributions financières des différentes couches de la population au titre de leurs appuis à nos forces de défense et de sécurité engagées sur le front de la guerre contre l’organisation terroriste Boko Haram. Selon le communiqué officiel y relatif, c’est le ministre délégué à la présidence chargé de la défense qui est chargé de soumettre à la très haute sanction du président de la république, les propositions relatives aux dépenses afférentes au compte spécial ouvert par le ministre des finances.

La collecte des dons quant à elle se poursuit sur le terrain. Plusieurs communautés à travers le pays verseront ce 10 avril leurs contributions, comme tous les 10 du mois comme prévu. Ces ressources seront ensuite centralisées chez le payeur général du trésor à Yaoundé.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top