Features

Ecoles normales: Fin de l’intégration dans la Fonction publique

sortie-ens-Ecoles-normales

Les avis de concours pour l’année académique 2015/2016 ne parlent pas de recrutement direct dans la Fonction publique. Le quotidien Emergence de ce 7 septembre 2015 est péremptoire. Il n’y aura plus d’intégration dans la Fonction publique en ce qui concerne les diplômés des Ecoles normales du Cameroun. Pour le comprendre, il faut aller lire les avis de concours au titre de l’année académique 2015/2016. Une mention importante n’y figure pas.

Il s’agit de la circulaire du Premier ministre du 10  février 2000 relative au recrutement direct des diplômés des Ecoles normales à la Fonction publique. Le journal souligne que « contrairement aux années précédentes, ceux de cette année, bien que toujours signé du ministre de l’Enseignement Supérieur, affichent une divergence flagrante en raison de la radiation de la résolution sus citée ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Si à l’Ecole normale de Yaoundé, on semble surpris par cette situation, les responsables du Premier ministère ont déjà trouvé la justification : « l’Etat a opté pour la formation des enseignants qui puissent êtres utiles pour le secteur public et privé. Vous voyez combien d’établissements privés sont créés chaque année. Qui doit y enseigner ?  C’est bien les enseignants que l’Etat forme. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’arrêter l’intégration directe des futurs diplômés à la Fonction publique », a confié à Emergence un conseillé de l’Immeuble Etoile.

La source du journal précise que la mesure s’applique uniquement aux candidats à partir de l’année académique 2015/2016. Cela signifie donc que l’Ecole normale rejoint d’autres grandes écoles dans la liste des écoles qui ne donnent plus accès directe à la Fonction publique.

Jean-Marie Nkoussa

Populaires cette semaine

To Top