Actu'Décalée

Ebolowa : la morgue est saturée

Ngaoundéré-mort-corps-morgue

A cause de la capacité d’accueil limitée, les familles des défunts vont déposer leurs corps à Ebolowa, distante de 150 km, ou à Ambam. La morgue de l’hôpital régional d’ Ebolowa est saturée depuis mardi, 30 juin 2015.

Mercredi, 1er juillet vers 21h, une patiente a rendu l’âme aux urgences de l’hôpital régional d’ Ebolowa. Les membres de la famille de la défunte s’apprêtaient alors à se rendre à la morgue pour la conservation du corps, quand ils ont été informés par un agent en service à la morgue de l’hôpital régional que celle-ci est saturée. Que  faire donc en pareille circonstance ?

La famille était dans la confusion. Il fallait bien mettre le corps quelque part pour sa conservation afin de se préparer matériellement et financièrement pour les obsèques. Et pour cela, la famille s’est bien débrouillée comme elle pouvait. Un agent de l’hôpital leur a répondu que l’hôpital est tenu de soigner les patients, mais qu’à partir du moment où il y a décès, ce n’est plus son affaire, mais la préoccupation de la famille. La morgue de l’hôpital régional d’ Ebolowa étant l’unique morgue véritablement opérationnelle, il faut se rendre à Ambam, ville située à plus de 80 km d’ Ebolowa, ou à Mbalmayo, àprès de 150 km de la capitale régionale du Sud.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est le prix que plusieurs familles de la ville d’ Ebolowa payent depuis plusieurs semaines déjà, lorsqu’elles perdent un de leurs membres dans la ville et que la morgue de l’hôpital régional est saturée. Hier, jeudi 02 juillet 2015, le délégué régional de la Santé publique du Sud faisait savoir que c’est un problème de prévision.

D’après le délégué régional en effet, « au moment où on construisait cette morgue, on aurait dû prévoir que la population de la localité allait s’accroître au fil des années, c’est la raison pour laquelle on fait actuellement face à cette saturation ».

Populaires cette semaine

To Top