Features

Ebola : Nouveau clash à l’aéroport de Douala

Cameroun_aeroport_douala_Transports_Aériens_passagers

L’ambiance est électrique depuis ce matin du dimanche 17 août 2014 à l’aéroport international de Douala. Un vol de la compagnie Asky en provenance de Lomé au Togo, n’a pas été autorisé de débarquer ses passagers. Et les passagers devant embarquer dans le même vol pour Ndjamena au Tchad, ne peuvent non plus embarquer.

une décision du gouvernement camerounais interdisant les vols en provenance des pays touchés par le virus Ebola

Conséquence, le hall et la salle d’embarquement sont transformés en une foire d’empoigne. Les agents d’Asky, remontés contre les éléments de la police locale, sont pris à partie à leur tour par les passagers furieux. L’avion a atterri autour de 6h et jusqu’au moment où nous bouclions cette brève 12h (11h TU), le grand oiseau, le personnel navigant et les passagers sont toujours prisonniers sur le tarmac de l’aéroport. Et pour cause, la police de l’aéroport qui interdit le débarquement des personnes à bord, fait valoir une décision du gouvernement camerounais interdisant les vols en provenance des pays touchés par le virus Ebola: «Nous sommes surpris parce que le communiqué dit bien les pays touchés par le virus Ebola. Or, jusqu’à preuve du contraire, le Togo n’est pas un pays touché par le Virus.

Nous constatons avec amertume que la police fait une application abusive de cette décision du gouvernement camerounais. La police nous demande de retourner à Lomé avec tout ce monde» affirme sous anonymat, un employé de la compagnie Asky. «Il y a la libre circulation en Afrique de l’Ouest et c’est facile pour un Nigérian par exemple d’aller prendre ce vol à Lomé pour Douala. Donc, c’est par mesure de prudence que nous interdisons le débarquement de tout avion en provenance des pays de l’Afrique de l’Ouest» explique-t-on au poste de police de l’aéroport.

 

Selon nos sources, parmi les passagers dans l’avion, se trouvent des Camerounais qui résident au Cameroun, un ministre Centrafricain et un Directeur général d’une grosse entreprise basée à Douala.

En ce moment, une réunion de crise se tient entre les autorités aéroportuaires camerounaises et les responsables de la compagnie Asky. L’intervention du Gouverneur de la région du Littoral vient d’être sollicitée. Son avis sera décisif en sa qualité de président du Comité régional de lutte contre les épidémies et pandémies.

Nous y reviendrons.

Adeline Atangana,

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Populaires cette semaine

To Top