Features

Ebola: 60 nigérians placés en quarantaine dans le Sud-Ouest

Ebola-Cameroun-quarantaine

Le Ministre de la Santé Publique attendu dans cette région hier mardi 02 septembre a appellé à stopper les mouvements des personnes en provenance du Nigéria (pays déjà touché par le virus Ebola) dans cette partie du pays.

Environ soixante personnes en provenance du Nigéria ont été mises en quarantaine à Ekok et Ekondo Titi, localités de la Région du Sud-Ouest, frontalières avec le Nigéria. Elles seront relâchées après 21 jours de surveillance, ce délai étant considéré comme la période d’incubation de la maladie. Il s’agit là d’une nouvelle qui réjouira sans doute le Ministre de la Santé Publique qui est attendu ce mardi après-midi dans cette région, pour une séance de travail avec des personnes chargées de la mise en œuvre du plan de riposte à la maladie à fièvre Ebola aux ports de Limbe et de Tiko.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans le cadre des actions de prévention contre cette épidémie qui sévit en Afrique de l’Ouest avec près de 1500 morts déjà enregistrés, la région du Sud-Ouest, frontaliere avec le Nigéria, est considérée comme une des parties du pays qui nécessitent une surveillance plus accrue. Une forte campagne de sensibilisation est engagée dans cette région qui compte plusieurs portes d’entrée sur le territoire camerounais, notamment les Ports de Limbe et Tiko, le poste frontière d’Ekondo Titi…

Le Ministre de la Santé Publique a d’ores et déjà encouragé les efforts consentis par le personnel de la santé de la Région du Sud-Ouest pour faire barrage à la maladie tout en appelant à stopper les mouvements des personnes entrant au Cameroun en provenance du Nigéria. Un challenge qui ne sera pas simple à relever étant donné le flux de personnes et de biens qui, tous les jours, entrent illégalement au Cameroun en provenance du Nigéria.

Wiliam Tchango, Cameroon-Info.Net

Features

Ebola: 60 nigérians placés en quarantaine dans le Sud-Ouest

Ebola-Choléra-Polio-Le-Ministre-de-la-Santé-BIYA

Environ soixante personnes en provenance du Nigéria ont été mises en quarantaine à Ekok et Ekondo Titi, localités de la Région du Sud-Ouest, frontalières avec le Nigéria. Elles seront relâchées après 21 jours de surveillance, ce délai étant considéré comme la période d’incubation de la maladie. Il s’agit là d’une nouvelle qui réjouira sans doute le Ministre de la Santé Publique qui est attendu ce mardi après-midi dans cette région, pour une séance de travail avec des personnes chargées de la mise en œuvre du plan de riposte à la maladie à fièvre Ebola aux ports de Limbe et de Tiko.

Dans le cadre des actions de prévention contre cette épidémie qui sévit en Afrique de l’Ouest avec près de 1500 morts déjà enregistrés, la région du Sud-Ouest, frontaliere avec le Nigéria, est considérée comme une des parties du pays qui nécessitent une surveillance plus accrue. Une forte campagne de sensibilisation est engagée dans cette région qui compte plusieurs portes d’entrée sur le territoire camerounais, notamment les Ports de Limbe et Tiko, le poste frontière d’Ekondo Titi…

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le Ministre de la Santé Publique a d’ores et déjà encouragé les efforts consentis par le personnel de la santé de la Région du Sud-Ouest pour faire barrage à la maladie tout en appelant à stopper les mouvements des personnes entrant au Cameroun en provenance du Nigéria. Un challenge qui ne sera pas simple à relever étant donné le flux de personnes et de biens qui, tous les jours, entrent illégalement au Cameroun en provenance du Nigéria.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top