Culture'Urbaine

E-business : 5 conseils pour développer son activité commerciale

e-business

C’est un fait. Les prédictions de grands analystes laissent explicitement comprendre que le e-business tend à être l’un des secteurs les plus porteurs de la génération millénaire. Au su des adhésions importantes auxquelles des acteurs de ce secteur se sont prêtés, Yannick Pousseu, marketing manager en e-commerce travaillant pour le site www.kaymu.cm, livre les 5 clés pour booster son activité sur internet.

L’aspect pratique

Lorsqu’on propose un service ou un produit sur internet, cette offre doit être absolue et répondre à un besoin clair et précis. La plupart des personnes qui initient un e-business éphémère ne tiennent pas toujours en compte cet aspect très particulier. En n’identifiant pas clairement la demande, ils ne proposent non plus des produits et/ou services adaptés.

L’aspect technique

Ici, le marketing manager insiste sur l’aspect fluide et explicite que doit revêtir le site. S’il est très saturé ou très dynamique avec des effets superflus et abusifs, le customer risque s’y perdre. C’est tout un challenge. « La plateforme d’e-commerce doit être facile d’usage pour toute catégorie d’utilisateur », renseigne Yannick. Référence faite sur kaymu.cm, l’ergonomie d’un site de vente dot être conviviale sur tout support (smartphones, I-phones, tablettes, screenboard de véhicules…)

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La fiabilité

L’autre synonyme de cet aspect c’est la qualité. L’offre d’un site X doit répondre à des critères très sélects ; lesquels les démarquent de ceux d’un site Y. Yannick explique qu’à « cause de la double corrélation du consommateur avec le service ou produit proposé en ligne, il doit y avoir une cohésion et une adéquation entre les deux. » En effet, l’individu qui voit un bien sur internet, doit pouvoir le retrouver tel quel en version « nature ».

Le prix

Psychologiquement, le rapport Qualité-Prix doit être très juste ; c’est ce qui suscite l’adhésion des gens au e-business. Les contraintes du commerce traditionnel impliquent plusieurs facteurs : marchandage très long ; le coût du transport ; l’implication du temps et l’investissement de l’argent amènent suscitent souvent le mécontentement des gens. « En e-commerce, ces différentes contraintes sont des atouts profitables au e-business que la politique de prix doit prendre parfaitement en considération », argument le responsable de Kaymu. Lorsque ces aspects sont évoqués et assimilés au contexte e-business, l’opportunité d’internet permet de facilement comparer les prix.

La logistique

Le service après vente est l’un des éléments moteurs de la logistique. Lorsque le processus d’achat arrive à son terme, l’on atteint le dernier palier de l’opération e-business « C’est à ce moment que le e-business rejoint le commerce traditionnel et c’est l’un des aspects les plus délicats ». Ici, les acteurs du e-business doivent être très up-to-date sur les délais ; les standards ; le conditionnement ; la préservation du produit à livrer ; la bonne disposition du livreur.

Gaspar Ngono

Populaires cette semaine

To Top