Features

Dschang: Les obsèques d’un homme perturbées par un de ses créanciers

Dschang

Une scène insolite s’est déroulée dans le village Batsingla situé à 5 kilomètres de la ville de Dschang, samedi dernier. La cérémonie de l’enterrement du sieur Noumbiwou, décédé à la suite d’une infection pulmonaire à l’Hôpital Laquintinie de Douala a été retardée de plusieurs heures à cause d’un de ses amis qui exigeait de la famille du défunt, le remboursement avant l’inhumation de la dépouille, d’un montant de 350 000 Francs que ce dernier lui avait emprunté deux mois avant son décès. Les membres de la famille ainsi que leurs invités ont du cotiser sur place pour satisfaire le nommé Ali.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le coup de cœur improvisé avait d’abord permis de récolter 200 000 Francs sur place. Somme qu’Ali va refuser de récupérer, exigeant la totalité de son argent. Après l’intervention des éléments de la brigade de Gendarmerie de Dschang, la famille du défunt a du vider ses dernières réserves pour désintéresser le créancier intransigeant qui, bizarrement, d’après le correspondant de Radio Equinoxe dans le Département de la Menoua, ne présentait aucun document, ni témoin pour justifier ce prêt d’argent.

C’est en l’espace de quelques semaines, le deuxième évènement insolite qui se déroule dans ce village de la Menoua. Il y a quelques temps, ce sont les gerbes de fleurs qui avaient été enterrées en lieu et place du cercueil d’une femme inhumée par son mari dans un autre village, à l’insu de sa famille qui avait tout préparé dans leur concession. Il s’opposait à la pratique de l’autopsie exigée par les membres de sa famille à la suite d’une «mort suspecte», apprend-on.

Wiliam Tchango, Cameroon-Info.Net

Populaires cette semaine

To Top