Features

Dschang : Le candidat suspendu n’est pas mort

Universités-DSCHANG

Tricherie, Michaël Nanfack Tsafouet était entré dans le coma . Michaël Nanfack Tsafouet, élève de terminale D au Collège Intellexi à Dschang, n’est pas mort. Durant la semaine écoulée, une rumeur relayée par des médias locaux faisait état de son décès, suite au traumatisme psychologique subi après son expulsion de la salle de composition du baccalauréat et sa suspension subséquente.

Mais le censeur du lycée classique qui l’avait accompagné à l’hôpital est formel : il atteste l’avoir rencontré et bien portant la semaine dernière, alors qu’il s’occupait des opérations du Bepc. « Il est venu voir ses amis qui ont fini de composer le Bepc », témoigne-t-il, alors que la ville bruit de rancune contre les enseignants, jugés « intolérants » dans la gestion de ce cas de fraude.

En effet, Michaël Nanfack Tsafouet et son ami Nana du lycée classique de Dschang ne pourront pas décrocher leur baccalauréat cette année. Ils se sont fait prendre par les surveillants de cet examen. Le mercredi 2 juin dernier, le nommé Nanfack Tsafouet a achevé son épreuve de physique avant le temps imparti. Au moment de sortir, il a pensé à venir en aide à son ami qui n’avait cessé de le regarder avec admiration en salle, le bout de son stylo dans la bouche. Alors qu’ils sont distants, il réussira à lui glisser son brouillon et récupérera le sien. Mais le manège n’échappe pas à une surveillante, qui leur met le grappin dessus. Conformément à la police des examens, la confrontation des brouillons et des feuilles de composition des deux suspects permet d’établir qu’ils ont fraudé.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En langage technique, on parle de « communication entre les candidats par l’entremise de l’échange de documents ou d’informations ». Ils sont expulsés. Dans un rapport expédié aussitôt par e.mail à l’Office du baccalauréat, le chargé de mission donne des preuves par photographies des brouillons et des feuilles de composition des deux candidats, qu’il y a eu fraude. Leur sort est scellé. C’est sur le chemin du retour, aux alentours du Cenajes, que Nanfack va s’écrouler. Il entre dans le coma. Conduit à l’hôpital de district de Dschang, il est pris en charge lorsque la nouvelle de sa mort circule et s’enfle. Présenté par le personnel du Collège Intellexi comme un élève brillant, Nanfack semble avoir recouvré la santé. Par contre, il devra attendre 2018 pour essayer le Bacc, sauf s’il change son acte comme d’autres avant lui et recommence avec le probatoire.

Populaires cette semaine

To Top