Actu'Décalée

Dschang : Encore des morts suspectes

dschang-marche

Deux personnes sont décédées en l’espace de 48 heures, dans de conditions mystérieuses. La peur est de retour à Dschang. Après près d’un mois de calme, la série noire des décès suspects est relancée. Jeudi 1er octobre dernier, les populations du quartier Mingou ont été terrifiées par la mort de Yvan Moutcha, un jeune de 14 ans, élève en classe de 4ème espagnole au collège bilingue Intellexi. Revenu de l’école dans l’après-midi, ce dernier s’est aussitôt attelé à quelques tâches ménagères après son repas.

Jusqu’à la tombée de la nuit, rien ne laisse dessiner l’intention de cet adolescent de se soustraire la vie. Curieusement, autour de 21 heures, l’un de ses frères se rend dans leur chambre commune. Contre toute attente, il retrouve Yvan, raide mort, agenouillé devant le lit, avec une ceinture autour de son cou. Alerté, le chef de famille, un militaire retraité fait appel à la brigade Ter de Dschang qui enverra illico des éléments sur le terrain.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Alors que cette mort était encore aux travers de la gorge que le samedi 3 octobre dernier, une autre est venue s’y ajouter: celle d’un jeune homme âgé de 24 ans. D’après nos sources, celui-ci se trouvait dans la boutique de son frère ainé, un certain Eric Mekontchou dont la découverte du corps mutilé de son fils Oriol Fotso, a récemment déclenché une tempête qui a envoyé en taule, une vingtaine hommes d’affaires à Dschang.

Dans le cadre de l’enquête ouverte sur les crimes rituels dans cette ville de l’Ouest-Cameroun, Eric Mekontchou lui aussi avait été interpellé. A la suite d’une forte pluie, un câble de haute tension qui traverse la boutique dans laquelle il se trouvait, se jette au sol. Dans la foulée, le jeune homme s’écroule et se relèvera plus jamais. Son entourage va d’abord penser à une électrocution. Mais cette hypothèse est rapidement battue en brèche, lorsqu’en scrutant le corps, aucun stigmate de brûlures n’est observé. Les deux nouvelles personnes décédées mystérieusement, se trouvent pour l’heure, à la morgue de l’hôpital de district de Dschang. Deux nouvelles enquêtes sont ouvertes.

Populaires cette semaine

To Top