Features

Double nationalité: Richard Bona prend Roger Milla à témoin

Richard-Bona

Le bassiste contestataire s’appuie sur les propos de la légende vivante du football camerounais qui estimait en 2012 que la double nationalité n’est pas une anomalie au Cameroun. Dans son combat pour la légalisation de la double nationalité au Cameroun, Richard Bona cherche des cas qui ressemblent au sien. Il vient de trouver celui de  Roger Milla.

C’est tout triomphant que le chanteur-musicien de renommée mondiale invite sur un de ses profils facebook les lecteurs à parcourir un lien qu’il a sélectionné. « Merci Roger (mon 9 de cœur jusqu’à la gare de Japoma)…:-))) A lire tres attentivement…», écrit-il ce 30 décembre 2015.

L’article en question est publié sur http://mirvaldy-intelect.blogspot.fr.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il relaie des  avis de l’ambassadeur itinérant également concerné par la question de la double nationalité parue dans la presse camerounais. Le citoyen français qu’est aussi Milla a cette réponse lorsque l’on évoque son autre nationalité : « J’ai obtenu ma double nationalité en 1984 (…) s’il n’était pas possible que j’aie la double nationalité on m’aurait retiré l’un des passeports (…) je ne suis pas seul dans cette situation. Des personnalités plus haut placées que moi, possèdent aussi la double nationalité », avançait-il en 2012. De quoi ragaillardir un Bona qui cependant ne préfère s’étendre sur le sujet que sur les réseaux sociaux.« Et à tous ceux qui attendent que j’en parle dans les medias…c’est NON… Demande d’interviews sur le sujet c’est NON… Le débat s’il a lieu, c’est avec les Camerounais pour le Cameroun, au 237… Et pas ailleurs… », martèle-t-il.

Bona demande aux experts du droit de se pencher sur le texte querellé. « Le code de nationalité relève exclusivement du domaine du droit. Alors n’étant pas juriste, je suis allé lire, bien lire et relire encore… A la fin de ma lecture,,,,hummmmm pas bon du tout… Ehh bien Messieurs et dames, Spécialistes et professionnels du droit, c’est à vous maintenant d’y réfléchir et poser des actes concrets(modifier ou appliquer oooh na wouna deh fo deh) pour un 237 meilleur… De très grands challenges attendent le Cameroun… », suggère l’artiste.

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top