Features

Douala privée d’eau potable depuis plusieurs jours

eau-potable-douala

Des habitants de Douala et des villes environnantes éprouvent de sérieuses difficultés pour accéder à l’eau potable depuis quelques jours à cause des longues coupures d’eau qui touchent les six communes urbaines d’arrondissement de la métropole économique du Cameroun.

Si certains quartiers, notamment ceux qui se trouvent en périphérie à l’instar de Kotto dans le 5è arrondissement, Log-Bessou à Douala 3è ou Mabanda dans le 4è arrondissement sont habitués à ces interminables coupures, le phénomène s’est transporté dans les quartiers administratifs et résidentiels à l’exemple de Bonanjo, Bonapriso et Bali dans le 1er arrondissement. « nous sommes obligés de recourir aux forages et aux puits pour nous procurer un peu d’eau, ce qui n’est pas chose aisée, au regard de la longue file humaine qui a pris d’assaut ces points particuliers de distribution d’eau », explique une habitante du quartier Bali. Le phénomène est devenu banal de voir des personnes portant des bidons et autres récipients à la recherche d’un point d’eau pour se ravitailler. Une situation difficile, d’autant qu’il « y a lieu d’avoir des réserves sur la qualité de cette eau, car si pour l’eau des forages

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

distribuée par des sociétés industrielles on est rassuré, tel n’est pas le cas pour l’eau des puits dont la qualité reste douteuse», s’indigné un riverain du quartier résidentiel Bonanjo. Parfois, témoignent des populations, « il arrivait que l’eau coule un peu la nuit. Actuellement, il n’en est rien. Quel que soit l’heure, les robinets sont secs ». L’inquiétude des habitants de Douala se justifie surtout si on prend en compte la saison sèche qui sévit actuellement à Douala avec des températures dépassant 35° à l’ombre et dont l’une des conséquences est l’apparition du choléra du fait de la consommation d’une eau impropre. Malgré cette situation difficile, les responsables de la Cameroon water utilities corporation (CAMWATER) et de la Camerounaise des eaux (CDE) ne donnent aucune justification à ces longues coupures d’eau qui touchent tous les quartiers de la ville de Douala.

APA

Populaires cette semaine

To Top