Features

Douala: L’explosion d’un dépôt de gaz fait de nombreux dégâts

Explosion-dépot-Gaz-Etoudi-Yaounde-Depot

Les flammes ont ravagé une dizaine d’habitations sur près de 300m à la ronde. Aucune perte en vie humaine n’est encore enregistrée. L’incident est survenu dans l’après-midi du mercredi 29 avril 2015, au quartier New Bell à Douala. De sources concordantes, les flammes se sont déclarées aux environs de 16h. Les habitations réduites en cendres sont évaluées à une dizaine, elles étaient pour la plupart construites en matériaux provisoires.

Les populations témoignent avoir suivi une explosion de gaz. Et, il s’en est suivi une explosion d’une cinquantaine d’autres. Les épaves ont été retrouvées à plus de 300 m du lieu d’impact. Les riverains pointent un doigt accusateur sur le propriétaire de la vente, qui aurait installé une usine de trafic de gaz, d’essence et de pétrole dans le quartier, de manière illégale. L’usine existerait depuis plus de trente ans. La citerne et la multitude de futs présents sur le site, retrouvés par les éléments du Corps national des sapeurs-pompiers et de la police sont des indicateurs des activités de cette usine de fortune.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est très probablement lors du conditionnement qu’une bouteille de gaz a explosé à l’absence du propriétaire. Ce dernier, selon des sources sécuritaires, a été interpellé et se trouve actuellement en exploitation dans les locaux du commissariat du 6ème arrondissement de la ville de Douala.

Des usines clandestines opérant dans le trafic de gaz pullulent dans les métropoles camerounaises. Le 23 novembre 2014, une violente explosion a eu lieu dans un dépôt clandestin de gaz au quartier Etoudi à Yaoundé, plus précisément derrière l’abattoir. Deux lignes principales de transport d’énergie électrique haute tension avaient été touchées, privant de nombreuses familles d’électricité pendant plusieurs jours. Le ministre du Commerce avait fait une sortie pour condamner ces usines clandestines et annoncé une vaste campagne de répression de telles activités sur l’ensemble du territoire national.

L’incident de New Bell à Douala dénote de ce que les agents du ministère du Commerce n’ont pas ratissé large, et que plusieurs autres dépôts clandestins abondent encore les sous-quartiers.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top