Gossips

Douala: Les ossements d’un moto-taximan retrouvés dans un ravin

SL370225
Disparu depuis le 3 août dernier, Salomon Titi Massango a été retrouvé ce lundi 17 septembre 2013 à Douala.
Faut-il en rire ou en pleurer?  Difficile en tout cas de retenir nos larmes devant le petit écran de la télévision en voyant la détresse dans laquelle était plongée la famille de Salomon Titi à la découverte du squelette de leur fils disparu il y a plus d’un mois. La tristesse était à son comble en voyant les restes du corps de ce dernier : des os et rien de plus.
Douloureux moments pour parents, amis et connaissances accourus  après la découverte faite grâce à une enquête des agents des forces de l’ordre de lutte contre la grande criminalité qui conduira jusqu’aux présumés coupables.
En regardant la chaine Equinoxe TV qui a relayé l’information, le choc est bien grand en voyant la reconstitution des faits sous la pression des forces de l’ordre. Comme dans un court métrage, l’un des suspects, dans la nuit du 3 août 2013,  comme client a stoppé Salomon Titi Massango, moto-taximan qui fait son ramassage sans le moindre soupçon de ce qu’il attende. Arrivé à la destination indiquée, le supposé client descend de la moto et frappe à la porte d’un domicile. Celui qui en sort va en compagnie dudit client rouer le jeune homme de coups, et par la suite récupérer la moto de ce dernier pour s’en fuir. Mais, ceux-ci vont cependant se rendre compte que Salomon a succombé aux multiples coups.
Ils vont alors entreprendre de cacher son cadavre, puis viendront le récupérer le lendemain pour le jeter dans un ravin où, toutes les ordures et eaux usées se déversent. Malheureusement pour ces hors-la-loi, qui commettront la maladresse d’utiliser le numéro de téléphone portable de leur victime. Rendu chez l’operateur de téléphone mobile auquel ce numéro correspondait, les enquêteurs de lutte contre la grande criminalité vont constater que des appels sont toujours émis à parti du numéro de la victime. « Et Ce depuis le 3 août, jour de sa disparition », confie une source de la chaîne de radio Equinoxe. C’est un numéro relevé qui permettra de mettre la main sur le premier suspect qui va par la suite, dénoncer son complice. Tous deux finiront donc par avouer aux enquêteurs où se trouve le corps de Salomon. Après les procédures d’usage, les restes du jeune homme ont été remis à sa famille qui a immédiatement procédé  à l’inhumation.
Les deux présumés assassins quant à eux, méditent leur sort à la légion de gendarmerie de Bonandjo à Douala.
Sources: LaNouvelleExpression

Populaires cette semaine

To Top