Economie

Port autonome de Douala: Deux nouveaux scanners pour réduire les délais de passage

scanners-port-douala

Deux nouveaux scanners ont été mis en fonctionnement au Port Autonome de Douala (PAD), vendredi 14 octobre dernier à Douala, en présence du ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey. «C’est pour lutter contre la fraude douanière et renforcer la sécurité du pays que le gouvernement a décidé de doter le Port Autonome de Douala (PAD) de deux nouveaux scanners. Ces deux nouveaux équipements boosteront la compétitivité du PAD, améliorant par conséquent les délais de passage. Leur présence permet ainsi de passer de l’inspection physique à l’inspection par scanner», a déclaré Alamine Ousmane Mey, Ministre des Finances (MINFI), lors de l’inauguration de nouveaux équipements déployés sur le site de la Société Générale de Surveillance (SGS) au PAD.

D’après le MINFI, la performance des scanners est de 150 containers par heure. Mais, à en croire le PSRD-NG (Programme de Sécurisation des Recettes Douanières) entre le Gouvernement de la République du Cameroun et la SGS, il est prévu à terme de déployer en tout 04 scanners, dont la performance sera de 150 containers chacun. Ce qui portera la performance desdits appareils à 600 containers par heure. Le Quotidien de l’Économie du lundi 17 octobre 2016 souligne qu’en attendant, le PAD devra se contenter des deux nouveaux appareils électroniques d’inspection de marchandises, mis en fonctionnement vendredi dernier. Et qui viennent ainsi porter le parc des scanners existants sur la place portuaire à trois (03).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Il n’y a pas de discrimination, tous les containers sont traités de la même manière. L’optimisation de la compétitivité du PAD, grâce à la sécurisation des transactions, est garantie», précise Alamine. «Ces nouveaux scanners sont de véritables filtres des marchandises en provenance de l’extérieur et à destination de l’étranger. Ils ont pour rôle d’aider à la maitrise du contenu des cargaisons. Grâce à ces nouveaux équipements, l’image exacte du contenu de la cargaison est scannée», vante un douanier.

Les douaniers reconnaissent que le déploiement des nouveaux scanners au Port de Douala a certainement coûté une petite fortune aux contribuables camerounais. Mais, ils préfèrent taire le montant. A en croire le MINFI, souligne le journal, la mise en place de ces équipements est la résultante du partenariat entre la SGS et le Cameroun. Un partenariat qui remonte à 25 ans (depuis 1988 plus précisément). «Grâce à ce partenariat, le Cameroun a ainsi pu améliorer ses recettes douanières, qui ont été ascendantes durant les 15 dernières années. Leader mondial de l’inspection, de la vérification, de l’analyse et de la certification, la SGS est reconnue comme la référence mondiale en termes de qualité et d’intégrité», souligne Alamine Ousmane Mey.

Populaires cette semaine

To Top