Features

Douala : accélérer chantiers et projets

Jean-Claude-Mbwentchou-projets

Souhait émis par le Minhdu Jean-Claude Mbwentchou lors d’un débriefing vendredi à la Cud.

« N’attendons pas 2019. Très rapidement, qu’il y ait des réunions sectorielles pour que les projets soient réalisés le plus tôt possible. Il faut faire un séquentiel, une prioritisation des actions que vous aurez à mener jusqu’en 2019 ». Pour Jean-Claude Mbwentchou, ministre de l’Habitat et du Développement urbain, le temps est compté d’ici à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations en 2019.

Le Minhdu a évoqué plusieurs points précis lors du débriefing tenu à la Communauté urbaine de Douala ce 21 novembre. Au lendemain de sa descente sur des sites précis, en relation avec l’organisation par le Cameroun de la Can. De fait, le Minhdu est venu s’enquérir de l’accès à certaines infrastructures. Entre autres, l’hôpital gynéco-obstétrique de Douala, le Stade de la Réunification, l’hôpital général, Laquintinie, l’hôtel Djeuga en construction aux abords du giratoire Joss… La visite visait de manière générale à œuvrer pour que Douala soit prête dans tous les compartiments.

Jean-Claude Mbwentchou est donc revenu, en plus de l’accès aux infrastructures hospitalières et hôtelières, sur la fourniture en eau et électricité, ainsi que sur l’état des routes. « Avant de créer d’autres rues, d’en élargir certaines, traitons les nids-de-poules parce que c’est l’une des causes des embouteillages. Il faut le faire dès 2015. On ne peut même plus parler de nids-de-poule, ce sont des poches d’éléphant ». Il a en outre félicité le délégué du gouvernement auprès de la Cud, Fritz Ntone Ntone, pour l’adressage des rues, qui permet une meilleure orientation et une mobilité facilitée dans la ville.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Parlant de mobilité et allant dans le sens du Minhdu, qui a aussi évoqué l’amélioration du cadre de vie des populations, Fritz Ntone Ntone est revenu sur le calendrier chargé des autorités de Douala dès 2015. En termes de chantiers à entreprendre, à continuer, et de projets à lancer. Entre autres l’élargissement des axes Ndokoti-Japoma et Ndokoti-Pk10-Pk14, l’aménagement de la route Logbessou-Logpom, l’assainissement fluvial avec les 47 km linéaires à construire, la libération des emprises et espaces publics, l’éclairage public, l’implication de la Cud dans le projet optimisé du 2e pont sur le Wouri à hauteur de 6 milliards F…

Et surtout en projet, l’amélioration de l’offre des transports : « Il faut qu’à terme, on ait 500 minibus dans la ville. Ce qui permettra de diluer l’effet pervers d’autres modes de transport archaïques comme les motos, les cargos, etc. », a expliqué le délégué du gouvernement. Son objectif avoué : « Douala souhaite profiter de la CAN pour être émergent à l’horizon 2019 ».

© Rita DIBA|Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top