Features

Dopage: une simple réprimande pour Campbell-Brown

Veronica Campbell

La double championne olympique du 200 mètres, la Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown, s’en tire avec une seule réprimande après son contrôle positif en mai dernier. Elle avait usé d’un diurétique.

La sprinteuse jamaïcaine Veronica Campbell-Brown, double championne olympique du 200 m, a écopé d’une simple réprimande à la suite d’un contrôle positif à un diurétique lors d’un meeting en mai dernier. Elle avait été provisoirement suspendue en juin en attendant la décision de la commission disciplinaire de la Fédération jamaïcaine (JAAA), devant laquelle l’athlète a été entendue le mois dernier.

« La commission de discipline a jugé que Veronica Campbell-Brown avait commis une violation des règles antidopage », a déclaré la JAAA. « Elle a estimé qu’une réprimande sans période d’inéligibilité serait appropriée. »

Agée de 31 ans, Veronica Campbell-Brown a été contrôlée le 4 mai dernier positive à un diurétique, l’hydrochlorothiazide, qui figure sur la liste des produits prohibés par l’Agence mondiale antidopage (AMA).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A l’époque, des sources proches du milieu de l’athlétisme jamaïcain ont déclaré que le produit illicite se trouvait dans une crème que l’athlète avait utilisée pour soigner une blessure à la jambe, crème qu’elle avait déclarée sur son formulaire de contrôle antidopage.

Certains diurétiques sont classés comme des « substances spécifiées » par le Code de l’AMA, qui désigne des produits qui peuvent avoir été consommés sans intention d’améliorer les performances (inadvertance). Les athlètes concernés peuvent être mis au bénéfice d’une suspension réduite s’ils arrivent à prouver comment ils ont ingéré la substance.

Le contrôle positif de Campbell-Brown avait déclenché une onde de choc dans l’athlétisme mondial, renforcée par les cas positifs d’autres Jamaïcains comme Sherone Simpson et Asafa Powell, annoncés quelques semaines plus tard. Leur dossier doit être jugé par l’instance disciplinaire jamaïcaine en janvier prochain. Quant au sprinter américain Tyson Gay, il est hors jeu après avoir été contrôlé positif aux anabolisants.

Source: ATS

Populaires cette semaine

To Top