Features

Distinctions aux forces de défense, un symbole fort

Septentrion-forces-de-défense-Armee-bir-du_cameroun-boko-haram

Les décrets signés avant-hier par le chef de l’Etat viennent récompenser les soldats engagés au front et ceux chargés de la planification. Moins d’un mois après les premiers textes, le chef de l’Etat, chef des armées, a remis ça. L’attribution des distinctions honorifiques aux hommes engagés dans la guerre contre la secte islamiste Boko Haram.

Avant-hier, six décrets du président de la République Paul Biya attribuent des médailles à ceux qui sont engagés dans la guerre contre la secte islamiste. Des médailles de la vaillance sont ainsi décernées à titre individuel à 292 personnels des forces de défense, officiers supérieurs, officiers, militaires de rang, gendarmes… Bien plus, l’un des décrets du chef de l’Etat attribue cette distinction à titre collectif aux étendards de certaines formations et unités des différentes armées et de la gendarmerie nationale. Un autre décret du président de la République attribue une bonification de deux annuités de service aux personnels ayant servi dans les forces de défense entre le 17 mai 2014, date à laquelle le chef de l’Etat, chef des armées, avait déclaré la guerre à la secte islamiste et le 24 avril 2015.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les trois autres textes du chef de l’Etat attribuent la croix de la valeur militaire du Cameroun. Le premier concerne le général de division Baba Souley, chef d’état-major de l’armée de terre qui se voit attribuer la croix de la valeur militaire du Cameroun à l’ordre de la nation. Le texte de citation qui accompagne cet acte indique, en effet, que cet « officier assurant la veille, la planification et la conduite des opérations de lutte contre la secte islamiste Boko Haram au niveau stratégique, est à citer en exemple de dévouement, de disponibilité et de professionnalisme. » La seconde attribution de la croix de la valeur militaire l’est à l’ordre des armées à six officiers supérieurs, dont deux officiers généraux, à savoir le contre-amiral Jean Mendoua, chef d’état-major de la marine nationale et le général de brigade Mahamat Ahmed, commandant le Corps national des sapeurs-pompiers. On y trouve également le colonel Jacob Kodji, commandant par intérim la 4e Région militaire interarmées. Le sixième décret du président de la République attribue la croix de la valeur militaire du Cameroun, à l’ordre de l’armée à près de 80 personnels militaires et gendarmes.

Sur cette dernière distinction, il faut rappeler qu’elle a été créée par la loi N°2010/007 du 29 juillet 2010. Son but est de « stimuler dans les rangs de l’armée camerounaise, le sens du mérite, du sacrifice, de l’honneur et de la fidélité. » La croix de la valeur militaire du Cameroun est, par ailleurs, « destinée à récompenser les militaires de la gendarmerie nationale et des armées titulaires d’une citation pour faits d’arme gagnée sur les théâtres d’opérations militaires. » Ses premières attributions avaient eu lieu lors du cinquantenaire des forces armées à Bamenda en décembre 2010 sous la présidence du président de la République.

Jean Francis BELIBI

Populaires cette semaine

To Top