Actu'Décalée

Calais : des volontaires, surtout des femmes, accusés d’exploiter sexuellement des réfugiés

illus-refugiés

Des volontaires humanitaires de la Jungle de Calais sont au cœur d’une polémique. Ils sont accusés de profiter de leur position pour avoir des rapports sexuels avec les réfugiés présents sur place.

évélée par le quotidien britannique The Independent, l’information a été confirmée par les responsables des différentes ONG qui œuvrent à Calais. Ces derniers se montrent inquiets par rapport à ce comportement, adopté aussi bien par des volontaires hommes que femmes.

Tout est parti d’une conversation Facebook, dont les messages ont été effacés depuis, entre plusieurs volontaires sur une page de soutien aux travailleurs bénévoles de Calais. Dedans, l’un des membres du groupe affirme qu’il a entendu parler «de volontaires ayant eu des relations sexuelles avec plusieurs partenaires en une seule journée» ou «de garçons, que j’imagine sous la majorité sexuelle, qui ont eu des relations charnelles avec des volontaires».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’auteur du message poursuit en estimant que ce comportement est dangereux pour les réfugiés, qui s’avèrent être «dans une position de faiblesse» car «totalement dépendant de l’aide offerte par les volontaires». Il cite ainsi le code de conduite de l’UNHCR qui déconseille fortement ce genre de relations en raison de cette «position de pouvoir inéquitable».

Le témoin ajoute par ailleurs que la majorité des cas concerne des femmes volontaires et des hommes réfugiés, ce qui, selon lui, fait courir un risque d’objectification des femmes volontaires dans le camp. Ce dernier point a soulevé une vague d’indignation, de nombreuses personnes affirmant qu’il s’agissait d’une réaction sexiste, misogyne, patriarcale ou encore raciste. […]

 

Sources : Nouvel ordre Mondial

Populaires cette semaine

To Top