Features

Développement social urbain : le Minhdu déploie 20 millions de francs pour le Centre d’’Insertion des Jeunes de Bangangté

minduh-bangangté

L’importante somme a permis d’acquérir des équipements flambants neufs, constitués de matériels d’électronique et de bureautique. La manne permettra au centre d’entamer inexorablement sa phase opérationnelle. 

Le procès verbal de réception provisoire  été signé ce 30 septembre 2016 dans le campus du centre, sis à Banékouané. La présence des autorités communales et des sectoriels du Minhdu, a rehaussé l’éclat de la cérémonie riche en intensité.

A l’arrivée des membres de la commission alors qu’il était 13 heures, M Baba Nicolas, délégué régional du département ministériel pour la Région de l’Ouest, par ailleurs directeur des opérations de réception, s’est aussitôt mis au travail avec l’importante délégation qui l’accompagnait.

On ne joue pas avec l’argent de l’Etat

Conformément aux normes et règles édictées au Cameroun, la lettre-commande établie a permis de passer au crible l’équipement acheté par l’adjudicataire du marché. Il s’agit entre autres de 10 postes complets d’ordinateurs, d’un copieur, d’un vidéoprojecteur et ses accessoires pour une utilisation optimale, de 30 fauteuils douillets, des mobiliers de bureau, d’un grand écran plasma pour le bureau du chef de centre. Les caractéristiques ont été vérifiées article après article. A la fin, les membres de la commission ont exprimé leur satisfécit en indiquant à l’unisson que des articles achetés, dépassent largement leurs attentes. Concrètement, la fourniture de cet important équipement de pointe, permettra de régler efficacement l’inclusion sociale et la réduction de la pauvreté que mène le Minhdu en faveur des jeunes en difficulté, corrélé avec la construction des villes sûres, équitables et durables, en cohérence avec les Objectifs du Développement Durable définis par l’ONU. Reste maintenant aux jeunes de l’utiliser à bon escient.

Fiche signalétique 

Pur produit de la cellule de la promotion de l’insertion sociale en milieu urbain, le CIJ est une structure d’encadrement des jeunes. Il apporte une solution durable aux difficultés des jeunes en manque d’insertion socio-économique.  Le CIJ de Bangangté a été crée par note de service No 0017/E/2/MINHDU du 30 octobre 2008. Il est chargé d’accueillir, d’écouter et informer les jeunes en proie à des difficultés diverses en milieu urbain, prévenir et lutter contre la délinquance juvénile, éduquer les jeunes à la vie citoyenne, contribuer à éradiquer le chômage des jeunes en milieu urbain. Le CIJ de Bangangté est un véritable campus. Bâti sur 6 hectares, des bâtiments mis à la disposition des apprenants ont été construits selon les règles de l’art. Les petits métiers, l’agriculture au sens large, l’informatique seront des modules à dispenser. Des champs d’expérimentation pour des cultures vivrières et maraichères, des fermes avicoles et porcines permettront de faire des cours pratiques.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Baba Nicolas, délégué régional du Minhdu pour l’Ouest «…garder ces matériels comme la prunelle de ses yeux »

Nous sommes là pour accompagner SE Jean Claude Mbwentchou, ministre de l’Habitat et du Développement Urbain qui a bien voulu équiper le CIJ de Bangangté, d’une importante logistique d’électronique et de bureautique.

Avec l’avènement de cet important matériel, le centre pourra désormais vivre et les jeunes qui frapperont à ses portes, pourront bien se former.

Des recommandations ont été faites à l’endroit du chef de centre à l’effet de garder ces matériels comme la prunelle de ses yeux. Il a été demandé aux gardiens d’y veiller nuit et jour.

La capacité d’accueil du centre n’est plus à démontrer. Nous avons tout pour recevoir des jeunes en quête de formation. Ils seront formés selon les normes, en agriculture, en élevage et le tout avec des modules en informatique pour ainsi s’arrimer aux NTIC si chères au Président de la République.

Limen Hugues, président du conseil de la jeunesse du Ndé « Avoir des formations solides aussi bien diplômantes que qualifiantes »

A tout seigneur tout honneur, je voudrais remercier tout d’abord le Chef de l’Etat, SEM Paul Biya pour cette initiative très louable en faveur des jeunes du Département du Ndé dont je suis le leader du conseil national de la jeunesse. Il pose un acte concret de son discours du 10 février dernier face à la numérisation des jeunes.

Avec cet important don, les jeunes de Bangangté en particulier et du Ndé en général pourront avoir des formations solides aussi bien diplomantes que qualifiantes.

Nous voulons également remercier le fils du Ndé, M. Jean Claude Mbwentchou à travers le ministère dont il a la charge pour avoir insisté que le matériel mis à la disposition du CIJ soit de grande qualité. Nous nous engageons dès cet instant de repartir vers les jeunes du département qui ont émis le vœu d’avoir de telle structure d’encadrement, à venir se former. Le centre est prêt, la balle est dans leur camp.

Alain NDANGA

Populaires cette semaine

To Top