Features

Justice: Un coordonnateur de la Chambre d’agriculture distrait 539 millions dans un programme de développement communautaire

développement-Tribunal-Criminel-Spécial-tcs-2

Ndjishe Emmanuel, Coordonnateur du Programme de développement communautaire intégré du bassin du Nyong et Sanaga et Yoyo, en abrégé «NYSAYO», est accusé de détournement de la somme de 539.358.000 FCFA. Le concerné est accusé par les juges du Tribunal Criminel Spécial (TCS) de non-respect du Code des marchés publics.

En effet, la Chambre d’Agriculture, des Pêches et des Forêts (CAPEF) a crée en son sein un programme de développement communautaire intégré du bassin du Nyong et Sanaga et Yoyo, en abrégé ‘’NYSAYO’’. «L’objectif de Nysayo était l’aménagement de l’espace rural, d’écosystème fragile, l’amélioration des conditions de vie des populations, le renforcement des capacités paysannes  et l’amélioration des activités  dans les domaines agro-pastoraux, halieutiques et forestiers», indique La Nouvelle Expression en kiosque le 2 juin 2016.

En 2012, Ndjishe Emmanuel est nommé coordonnateur du Programme en raison de la gestion désastreuse de la première équipe du programme qui était criblée de dettes, apprend-on.  Le Programme était financé par la Capef et par les subventions de l’État.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le 13 août 2013, un protocole d’accord est signé entre le Programme et les établissements «Pacha and Tech». À travers ce protocole, le coordonnateur Ndjishe va engager le Programme à signer de nombreux bons de commande avec plusieurs prestataires et sous- traitants. Une mission de contrôle est envoyée auprès du Programme à Douala en février 2015 aux fins de répertorier les besoins en matériels.

La mission va relever de nombreux dysfonctionnements dans la gestion du coordonnateur. «Il s’agit notamment le non respect du Code des marchés publics et, surtout le fait d’avoir engagé le Programme qui ne disposait pas encore d’un budget disponible approprié», indique le journal qui révèle que la mission était assaillie par de moult réclamations des prestataires de service impayés.

Sur ces entrefaites, une plainte est déposée auprès des autorités judiciaires contre Ndjishe et Bitjoka, chef service des affaires administratives et financières du Programme. Ndjishe est placé sous mandat de détention provisoire le 24 juillet 2015 à la prison centrale de Kondengui. Son coaccusé Bitjoka, en fuite, est sous le coup d’un mandat d’amener le 14 septembre 2015. Le tribunal a renvoyé la cause le 13 juin 2016 pour audition éventuelle des témoins de l’accusé Ndjishe Emmanuel.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top