Autres'sports

Deux boxeurs africains arrêtés au village olympique pour agression sexuelle

boxeurs_africains_villages_des_jeux_olympiques_2016

Deux boxeurs africains, dont un Marocain et un Namibien sont aux arrêts à Rio de Janeiro après des accusations d’agression sexuelle. Rendu au quatrième jour après l’ouverture officielle des 31es Jeux Olympiques, l’Afrique tarde à faire parler d’elle au niveau des performances. Le premier pays du continent au classement des médailles apparait au 21e rang. Il s’agit de l’Afrique du Sud qui ne compte que deux médailles en argent, loin derrière les États-Unis, premiers avec 19 métaux, dont 5 en or.

Au contraire, des athlètes africains excellent plus dans la rubrique faits divers. Deux boxeurs, dont un Marocain et un Namibien ont ainsi été interpellés au village olympique et gardés à vue après des accusations d’agression sexuelle contre eux.

Le premier, le marocain Hassan Saada (-81kg) a été interpellé et écroué le 4 août. Le pugiliste de 22 ans est accusé d’attouchements sexuels sur deux femmes de ménage au village olympique. Il a été disqualifié malgré les contestations de la Fédération marocaine de boxe. Le prévenu reste en détention en attendant son jugement.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le Namibien Jonas Junius (-64kg), lui, a été arrêté le 8 août. Âgé de 22 ans comme le marocain, il est accusé d’avoir agrippé une femme de ménage et de l’avoir embrassée sans son consentement avant de lui proposer des relations sexuelles tarifées. Il aurait été conduit dans une prison de haute sécurité à Rio quelques jours seulement avant son match des 16es de finale.

Pour la direction des JO, il s’agit de la stricte application des lois brésiliennes. «La loi brésilienne doit être respectée et nous devons être d’accord là-dessus» a indiqué Mario Andrada, le directeur de la communication de Rio 2016 avant d’ajouter «toutes les procédures de justice ont été suivies».

Jean-Marie NKOUSSA

Populaires cette semaine

To Top