Buzz

Déstabilisation du Gabon: Alassane Ouattara nie son implication et limoge son conseiller spécial

Mamadi_Diané_Gabon_Présidentielle

Quatre jours après l’élection présidentielle du samedi 27 août 2016 au Gabon, les résultats se font toujours attendre. La Commission Electorale Nationale Autonome et Paritaire (CENAP) qui a entamé dans la nuit du mardi 30 août 2016 le processus de validation des procès-verbaux de vote, a repris sa séance de travail mercredi matin après une brève suspension.

En attendant les résultats officiels du scrutin, l’attention des Gabonais est actuellement focalisée sur une histoire de tentative de déstabilisation du Gabon dévoilée hier par les pouvoirs publics. Parmi les personnalités soupçonnées et citées dans ce complot par le Gouvernement gabonais, il y a Mamadi Diané, Conseiller spécial d’Alassane Ouattara, le Président de la République de Côte d’Ivoire. Dans cette opération, il est accusé de complicité avec Jean Ping.

Mis au parfum de cette histoire, le Président ivoirien a pris une décision qui met fin aux fonctions de son Conseiller. Tout en condamnant l’ingérence de son compatriote dans les affaires d’un autre pays souverain, Alassane Ouatarra a réaffirmé dans un communiqué relatif à cette affaire, sa «ferme volonté de tout mettre en œuvre pour continuer à préserver les liens d’amitié et de fraternité qui ont toujours existé entre les deux pays».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ci-dessous, le Communiqué de la présidence ivoirienne

La Présidence ivoirienne met fin aux fonctions du Conseiller spécial Mamadi Diané.

Suite aux informations relatives à l’ingérence de Monsieur Mamadi Diané dans le processus électoral de la République sœur du Gabon, il est mis fin à ses fonctions de Conseiller spécial à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, à compter de ce jour.

La Présidence de la République condamne cet acte d’ingérence et rassure les autorités et le peuple gabonais qu’elle tient au strict respect de la souveraineté de la République gabonaise.
La Présidence de la République de Côte d’Ivoire réaffirme sa ferme volonté de tout mettre en œuvre pour continuer à préserver les liens d’amitié et de fraternité qui ont toujours existé entre les deux pays.

Fait à Abidjan, le mardi 30 août 2016.

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top