Features

Des véhicules d’interventions pour les aéroports camerounais

asecna equipemnts aeroports 2ndaires 18112014 001 ns 600

C’est grâce à la centrale d’achat de l’Asecna, que l’Autorité aéronautique du Cameroun a acquis cinq véhicules de sauvetage et de lutte contre l’incendie et un véhicule de piste appelé « Flyco », à répartir entre trois aéroports secondaires du pays.

L’aéroport de Bafoussam – Bamoungoum s’en sort avec le plus gros lot, car ce dernier hérite de la moitié de ces équipements ; à savoir un véhicule incendie de moyenne puissance (VIMP), un véhicule incendie de petite puissance (VIPP) et la voiture de piste. L’aéroport de Ngaoundéré pour sa part reçoit deux VIMP tandis que l’aérodrome de Bertoua se contente d’un VIPP. Tous ces appareils sont produits à l’usine de la Société industrielle pour le développement de la sécurité (Sides) à Saint-Nazaire (France). Selon les explications de Gérard le Guenant, le technicien mis à disposition par cette entreprise pour former les pompiers camerounais à l’utilisation de ces véhicules, tous ces camions sont des engins tout terrain ayant des réservoirs d’une capacité de 6 100 litres d’eau pour les VIMP et de 4 000 litres pour les VIPP. A ces réservoirs sont rattachées des cuves pour émulseurs de capacité respective de 800 et 560 litres. Le technicien français ajoute que les canons de ces camions peuvent propulser l’eau à 70 m pour éteindre le feu.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Avant la présentation de ces engins à la presse ce 18 novembre, les voitures en question avaient déjà fait l’objet d’une réception usine le 30 juillet 2014 à Saint-Nazaire. Pierre Tankam, le directeur général de l’Autorité aéronautique, accompagné de membres du conseil d’administration de l’entreprise, avait procédé à de nombreuses vérifications. Une dizaine de pompiers des aéroports de destination avaient ensuite reçu sur place un mois de formation à l’utilisation de ces camions. Une formation qu’ils ont poursuivie au Cameroun avant la réception offcielle desdits engins. « Ils nous ont montré, jusqu’au moindre détail, tous les contours de l’utilisation de ces engins ; et je puis vous assurer que moi, je maîtrise parfaitement l’exploitation de ces camions »,révèle Jules Nkontchou, l’un des pompiers bénéficiaires de cette formation. En mars 2013, l’aéroport de Maroua avait reçu deux véhicules de moyenne puissance et une flyco, tandis qu’une flyco avait été acquise par la Cameroon Civil Aviation Authority pour l’aéroport de Ngaoundéré. Et selon les plans de l’Autorité aéronautique, les aéroports de Tiko, Bamenda, Batouri, Mamfé et Kribi sont les prochains sur la liste.

[viaPeter Kum]

 

Populaires cette semaine

To Top